Diakaridia Dembélé, Conseiller technique du ministère de l’Economie et des Finances a présidé les travaux de la 13ème Session ordinaire du Conseil d’Administration du Centre de Formation pour le Développement (CFD). C’était hier mercredi 30 décembre 2020, dans la salle de conférence dudit centre, en présence du directeur du CFD, Aliou Mohamed ; et de l’ensemble des administrateurs.


Au cours de son intervention, le représentant du ministre de l’Economie et des Finances, Diakaridia Dembélé a attiré l’attention des administrateurs sur les énormes difficultés liées aux crises institutionnelle, économique, politique en plus de la pandémie de la Covid-19 que le Mali vit et qui continuent à plomber fortement leurs efforts pour le développement.
Fortement ébranlée par la Covid-19, il a indiqué durant l’année 2020, les prévisions et statistiques du CFD ont été revues avec le ralentissement, voire l’arrêt du travail dans les différentes structures de mars 2020 à juillet 2020.


Il a déclaré qu’au cours de l’année 2020, le CFD a exécuté 44 activités de formations dont 26 par visioconférence et 18 par présidentiel, sur 50 prévues, soit un taux de réalisation de 88%, au cours de l’année 2020.


À l’en croire, lesdites activités ont permis de former au total 1 058 cadres (contre 1 100 en 2109) dont 720 hommes (68,05%) et 338 femmes (31,95%), soit 73,00% en 2019 pour les hommes et 27, 00% pour les femmes.
En s’appuyant sur les TIC et les nouvelles technologies, on peut noter la formation en Learning 6.5 à l’adresse des enseignants de science du supérieur et du secondaire de Bamako, des enseignants de l’ENSUP, des enseignants de l’ENI-ABT, des enseignants de l’ETP.


Aussi, il dira que le partenariat avec l’ENAP du Canada a continué avec les formations classiques par visioconférence, le PIFED (Programme International de Formation en Evaluation du Développement) délocalisé à Bamako.


«Suite à l’insistance demande de certification des participants au PIFED, le centre a formé deux cohortes de 25, puis de 30 participants à la Certification Universitaire en Evaluation du Développement (CUED)», a-t-il souligné.


Cependant, il a noté la tenue par visioconférence des réunions annuelles du GDLN (Global Development Learning Network) et de l’AACED (Association Africaine des Centres d’Education pour le Développement). Avant de rappeler qu’à l’occasion du 20ème anniversaire du CFD Mali pendant trois jours, des conférences par Zoom sur des thèmes variés et d’actualité ont été organisés.
Selon ses dires, le budget 2020 des charges est exécuté à hauteur de 71,20% contre 67,43% en 2019 ; celui des investissements à 27,32% contre 82,65% en 2019.


Le budget 2021 est équilibré en recettes et dépenses à 1 058 798 000 FCFA, soit une augmentation de 0,53% par rapport au budget précédent qui était de 1 053 292 000 FCFA.
Les points inscrits à l’ordre du jour de cette 13ème session étaient : l’examen et adoption du procès-verbal de la 12ème session ordinaire ; l’examen et adoption du programme d’activités, exercice 2020 ; l’examen et adoption du programme d’activités 2021 ; l’examen et adoption du budget annuel de performance 2021 ; l’examen et adoption du contrat annuel de performance 2021 ; l’examen et adoption de la cartographie des risques du CFD ; l’examen et adoption du plan de formation du personnel 2021-2023 du CFD ; et les divers.
Aïssétou Cissé

EchosMedias

Laisser un commentaire