Le Centre Hospitalier Universitaire dOdontostomatologie (CHU- CNOS.) a procédé à la 46eme session ordinaire de son Conseil d’Administration. C’était le mercredi 29 janvier dernier, présidée par Mme. Coulibaly Salimata Diarra présidente du CA en présence du directeur général dudit institut M.  Hamidou Traoré et de plusieurs de leurs collaborateurs.    

La session a permis aux administrateurs d’examiner le procès-verbal de la 45ème  session ordinaire; le point d’exécution des recommandations; le rapport d’activités 2019 et le compte de gestion 2019; le rapport annuel de performance 2019; les nouveaux projets au CHU-CNOS; le projet du budget 2020.

Les administrateurs ont fait constater une réduction  de 2% du budget par rapport au budget rectifié de l’exercice 2019.

Le projet du budget 2020 s’équilibre en recettes et en dépenses à la  somme de 1. 457.913.082 FCFA (UN milliard quatre-cent-cinquante-sept millions neuf-cent-treize mille quatre-vingt-deux).

En effet, au 31 décembre 2019, avec un budget de 1 491 247 902 F CFA, le CNOS a mobilisé 98,96% de ses ressources prévisionnelles pour une exécution de 91,48 %. Cela confirme la vitalité des indicateurs financiers du Centre.

La présidente de ladite session estime qu’après la mise en place des outils de gestion, projet d’établissement manuel de procédures, le cadre organique et la nomenclature budgétaire, on s’est résolument tourné vers sa vocation essentielle Il s’agit de prendre en charge les populations en matière de santé bucco-dentaire. Le niveau de la 3ème référence dans la pyramide sanitaire est aujourd’hui réconforté avec la spécialisation des services et la dotation de chaque cabinet en chirurgie dentiste. Aussi la création du service d’anesthésie de réanimation permettra assurément de renforcer les capacités de prise en charge des malades en matière de stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale.

Par ailleurs, sur le plan technique, il est à retenir  56.635 consultations au 31 décembre 2019 dont 31.763 femmes et 24.872 hommes contre 54.209 à la même période en 2018 dont 30.465 femmes et 23.744 hommes, soit une progression de 2.429 consultations (4,48%).

Selon Madame Coulibaly, à partir de 2020, la mission de formation et de recherche est menée avec 17 enseignants/chercheurs dont 2 maîtres de conférences qui s’attèlent à animer la filière d’odontostomatologie et le diplôme d’études spécialisées (DES) concernant la stomatologie et la chirurgie maxillo-faciale.

Daouda Siaka BALLO

Source : EchosMédias

Laisser un commentaire