Le Président Directeur Général des Aéroports du Mali, Colonel Lassina Togola a présidé les travaux de la 60ème Session du Conseil d’Administration des Aéroports du Mali. C’était mercredi 30 décembre 2020, dans les locaux de la structure, en présence de l’ensemble des administrateurs.

Au prime abord, le Colonel Lassina Togola, Directeur général et Président du Conseil d’Administration des Aéroports du Mali a adressé ses sincères vœux de bonheurs de prospérité et de succès aux uns et aux autres, en cette veille de l’année 2021.
Il a rappelé que l’année 2020 a été marquée par deux évènements majeurs, dont la pandémie mondiale à coronavirus et les troubles socioéconomiques et sécuritaires au niveau national.
Selon ses dires : « si l’impact de la crise sociopolitique et sécuritaire sur les activités aéroportuaires au Mali peut être considéré comme minime, celui de la Covid-19 a causé une grave crise dans l’industrie du transport aérien, dans le monde entier ».
Il dira que, c’est dans ce contexte que les Aéroports du Mali ont connu une interruption du trafic commercial national du 19 mars au 25 juillet 2020, suite à la fermeture des frontières aériennes et terrestres pour raison de lutte contre la propagation de la Covid-19.
Avant de souligner que la reprise de trafic commercial est restée timide, les cinq derniers mois de l’année, après la réouverture des frontières.
A l’en croire : « corollairement, le programme d’activités 2020 a été fortement perturbé et nous avons dû revoir nos ambitions, d’où le conseil extraordinaire d’août 2020, au cours duquel nous avons aménagé le budget 2020 ».
De poursuivre que, ce budget a visé les objectifs spécifiques suivants : « l’optimisation de l’exploitation des aérogares passagers, frets et salons VIP ; la préservation des domaines aéroportuaires ; le maintien du certificat d’aérodrome de l’Aéroport International Président Modibo Kéita-Sénou (AIMPMK-S) ; l’amélioration de la sûreté et de la sécurité des aéroports intérieurs ; l’amélioration des ressources extra-aéroportuaires, l’amélioration de l’image de ‘’ Aéroports du Mali ‘’, la diminution des charges d’exploitation ».
Selon le PDG Colonel Togola, la mise en œuvre de ce programme à minima a permis d’enregistrer au 31 octobre 2020, un chiffre d’affaires de 4 792 714 500 FCFA, soit un taux de réalisation de 72% par rapport à la prévision annuelle qui est de 6 662 035 525 FCFA.
Ainsi, les charges pour la même période se sont élevées à la somme de 5 132 632 593 FCFA, soit un taux annuel de 78%.
En ce qui concerna le niveau du rapport d’investissement, il est de 472 053 510 FCFA, soit 80% par rapport à la prévision budgétaire 2020, qui est de 589 768 654 FCFA.
Cependant, il a déclaré que le résumé du rapport d’activité concerne : « les statistiques relatives au trafic aérien et l’évolution du chiffre d’affaires, les différentes activités opérationnelles et les ressources utilisées ; la situation financière de l’Etablissement ».
Au cours de cette session, les ponts inscrits à l’ordre du jour sont : l’examen et adoption du Procès-verbal de la session précédente, tenue le 31 août 2020 ; examen des points d’exécution des Recommandations et Résolutions issues de la 59ème session ; examen et adoption du rapport d’activités 2021 ; examen et adoption du projet de programme d’activités 2021 ; examen et adoption de budget 2021 ; examen des notes : sur la situation fiscale, la situation de l’aéroport de Kayes, Mopti, Mopti, GAO, Sikasso, et sur la construction d’une passerelle de débarquement pour l’Arrivée B du Terminal 1 de l’AIMK-S.
Quant au projet budget 2021, il se présente comme suit : les produits d’exploitation sont estimés à 6 597 206 718 FCFA, soit une hausse de 13% par rapport à l’estimation de réalisation au 31 décembre 2020 ; les charges d’exploitation à 6 398 173 617 FCFA, soit une hausse de 9% par rapport à l’estimation de réalisation au 31 décembre 2020. S’agissant les investissements, ils sont estimés à 356 000 000 FCFA, et le résultat d’exploitation prévisionnelle, est estimé à 199 033 101 FCFA.
Aïssétou Cissé.

EchosMedias

Laisser un commentaire