Et si l’Afrique n’avait pas été saignée par l’esclavage ? Et si l’Afrique n’avait pas connu la colonisation ? Que seraient devenus les royaumes africains, quelques siècles plus tard, sans ces bouleversements ? Des questions sans réponse, au cœur de l’épisode 2 de la série de podcasts « Afrofuturismes ».

L’histoire a souvent été racontée du point de vue du chasseur, et non du point de vue du lion. Pour s’inventer un futur, il faut savoir qui l’on est. Et pour cela, il faut revenir aux sources africaines : la mythification de l’Éthiopie par les rastas de Jamaïque, la passion afro-américaine pour les travaux de Cheikh Anta Diop qui revisite l’histoire de l’Égypte antique, … autant d’expériences qui ont préparé le terrain des pionniers de l’afrofuturisme.

Avec :

• Hélène Lee, journaliste et écrivaine qui depuis plus de quarante ans, s’intéresse aux musiques d’Afrique et de Jamaïque. Elle a notamment publié Rockers d’Afrique, stars et légendes du rock mandingue (Albin Michel, 1988) ou encore Le Premier Rasta (Flammarion, 1999) dont elle a également tiré un documentaire (2011).

• Binda Ngazolo est un conteur et metteur en scène camerounais, passionné de science-fiction et de cultures urbaines. Il donne régulièrement des conférences sur « la force du récit ».

• Souleymane Bachir Diagne est philosophe, spécialiste de l’histoire des sciences et de la pensée islamique. Né à Saint-Louis du Sénégal, il vit à New York et enseigne à l’université de Columbia. Il a récemment écrit, avec Jean-Loup Amselle, En quête d’Afrique(s) : universalisme et pensée décoloniale (Albin Michel, 2018).

Et une lecture du roman d’Ishmael Reed, Mumbo jumbo (1972) qui raconte la propagation d’un virus baptisé « Jes Grew » qui fait souffler sur l’Amérique le vent du jazz, de la danse et de la transe. La classe dominante américaine le craint et tente de l’éradiquer, tandis qu’une internationale du vaudou tente d’aider ce virus salutaire à s’épanouir. Un roman délirant, mais riche d’enseignements.

À lire, voir ou écouter : 

– La bande-annonce du film documentaire Le Premier rasta réalisé par Hélène Lee

– Cheikh Anta Diop, au fondement de l’histoire générale de l’Afrique, par Elikia M’Bokolo (RFI)

– Cheikh Anta Diop, restaurateur de la conscience noire, par Fabrice Hervieu-Wane (Le Monde diplomatique)

– Future texts, une introduction à l’Afrofuturisme par Alondra Nelson (en anglais)


Merci à Écouter le Monde pour les magnifiques ambiances sonores notamment celle de Toubab Dialaw


Abonnez-vous dès maintenant :

iTunes

Deezer

Google Podcasts

Spotify

TuneIn

Castbox

Soundcloud

Sur le même sujet Afrofuturismes Afrofuturismes, le podcast, en ligne dès le 3 juin Afrofuturismes #Afrofuturismes 1/5 : Les super-pouvoirs de l’imagination Afrofuturismes #Afrofuturismes 3/5 : Littérature et musique, les bras ailés de l’afrofuturisme

Laisser un commentaire