Nommé plusieurs fois ministre par le Président de la République, Son Excellence El Hadj Ibrahim Boubacar Keita, l’actuel Ministre de la jeunesse et des sports M. Arouna Modibo Touré demeure un exemple à suivre pour la jeunesse malienne, voire africaine.

‘‘ Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ‘’, a-t-on coutume de dire. Ce dicton sied parfaitement au ministre de la jeunesse et des sports Arouna Modibo Touré qui se particularise par des valeurs dont la modestie, l’amour de son prochain, la générosité, la bravoure, le travail bien fait, pour ne citer que celles-ci.

En effet, son sens élevé de responsabilité et de patriotisme est à l’origine de sa nomination successive de l’homme à la tête des différents aux différents postes ministériels.

Faut-il reconnaitre que la confiance indéfectible des plus hautes autorités maliennes à l’égard de ce grand homme, ne doit surprendre personne. En tout cas, pas ceux qui ont vu ce jeune engagé en train de gravir avec détermination les échelons jusqu’au moment ou le président de la République va le choisir comme un de ses hommes de confiance. Arouna Modibo Touré puisque c’est de lui qu’il s’agit a servi avec honneur et dignité partout il a servi. L’innovation qu’il a apportée à la direction générale de PMU-Mali en est en illustration parfaite.

Et comme si cela ne suffisait pas. Son arrivée au ministère de l’économie numérique et de la communication a été couronnée d’un succès. Car au-delà de son engagement à redorer l’image de la presse malienne avec l’introduction de la carte nationale biométrique, M. Touré a posé les jalons pour le développement du secteur du numérique en vue d’un Mali prospère et émergent.

Ce n’est pas tout. Au niveau du département en charge de la jeunesse et des sports ou il sert au moment ou nous sommes, Arouna Modibo Touré à peine nommé, s’est illustré par la résolution de la crise du football à travers l’organisation réussie de l’élection du président de la FEMAFOOT. Ce qui a sauvé le Mali d’une lourde sanction que le pays allait regretter à jamais.
À cet exploit, il faut ajouter la prise en frais d’évacuation de Kadidia Samaké, la joueuse de Basketball qui souffrait de son genou et qui risquait d’ailleurs d’être amputé d’un pied. En bloc, on en fini pas de citer les biens faits du ministre Touré reste un exemple pour la jeunesse malienne. Il souvent bon de faire l’éloge des uns pour encourager les autres à faire mieux.
Bakary Mamadou COULIBALY
EchosMédias

Laisser un commentaire