Le groupe de réflexion du projet de Promotion des Produits Locaux en Afrique de l’Ouest PPL/PSA a initié un atelier de formation des membres du groupe de travail et représentantes des coopératives de la Convergence des Femmes Rurales pour la Souveraineté Rurale (COFERSA) sur le plan d’action marketing pour la campagne de promotion du Riz étuvé et du Fonio précuit, sous le thème : « J’aime mon pays, je consomme local ».

La cérémonie d’ouverture s’est tenue lundi 11 octobre 2021, à la Maison des Ainés, en présence du Consultant M. Youssouf Sanogo.

Dans le cadre de la commémoration du mois de la promotion et de la valorisation du consommé local au sein de l’espace UEMOA, suite à l’initiative prise par les Ministres en charge du Commerce des Etats membres, le 25 octobre 2019 à Ouagadougou, une formation de trois jours allant du 11 au 13 octobre a été organisé à l’intention des membres du groupe de travail et représentantes des coopératives de la Convergence des Femmes pour la Souveraineté Rurale (COFERSA) sur des modalités du plan d’action marketing pour la campagne de promotion du riz étuvé et du fonio précuit pour un plein succès de la campagne.

Le Coordinateur national des Femmes Rurales pour Souveraineté Alimentaire (COFERSA), non moins Responsable-pays pour le Mali sur le programme Promotion des Produits Locaux en Afrique de l’Ouest PPL/PSA), Youssouf Traoré a souligné que la COFERSA est dans la dynamique de la promotion des produits locaux depuis 6 mois.

Selon lui, cette formation de 3 jours destinée à la COFERSA s’inscrit dans la dynamique d’inviter les maliens à adopter la consommation de nos produits bio, afin de lutter contre le chômage des jeunes et des femmes rurales Cependant, il dira qu’au niveau du Mali un groupe de réflexion travaille sur les autres activités du mois dont : la journée de dégustation avec les plus hautes autorités et ; la confection et distribution des outils de marketing à certains acteurs intervenants dans lesdits domaines.

Pour Ibrahim Souleymane Tounkara, promoteur du Restaurant Bafing au Quartier du Fleuve, ce sont nous maliens qui n’avons pas valorisé nos produits locaux par leurs transformation et Consommation

Ila profité pour interpeller l’Etat à subventionner les produits locaux maliens, pour leur valorisation car selon lui, c’est le moment d’agir. « Au moment des indépendances c’était Baguinéda qui était reconnu par la production de ses usines de transformations, vendus même à l’international », a-t-il martelé.

Aussi, il a réitéré à la réouverture de la COMATEX et la BATEX-CI pour la valorisation du ‘’ Made in Mali ‘’ dans le vestimentaire et la consommation des produits locaux, afin de rehausser la productivité de ses acteurs.

Quant au Consultant Youssouf Sanogo, cette formation a pour objectifs spécifiques, de familiariser les participants avec les notions de marketing ; d’amener les participants à s’approprier les outils de marketing ; renforcer les compétences des participants par l’acquisition de nouvelles connaissances et le partage d’expériences ; développer le potentiel des participants par la prise de conscience autour de la promotion des produits locaux en général, et du riz étuvé et du fonio précuit en particulier ; éclairer les participants sur l’organisation pratique et le déroulement de la campagne d’octobre à décembre 2021.

Àl’en croire, cette démarche marketing consiste à analyser les besoins des consommateurs (connaissance du marché) et à proposer le produit ou le service devant permettre de satisfaire ces besoins : proposer au client le produit (satisfaction) qu’il souhaite, à l’endroit, au moment et au prix qui lui convient.

Rappelons que le partenaire financier de cette formation est le projet de Promotion des Produits Locaux en Afrique de l’Ouest (PPL/PSA) basé à Genève en Suisse pour une durée de 5 ans, avec un budget de 38 millions de nos francs pour la phase pilote.

« La phase pilote s’étend jusqu’en juin 2022, nous prétendons avoir pendant cette période des idées claires sur les activités de la promotion des produits qu’on pourrait mener lors des vraies activités du projet », a déclaré le Coordinateur, Point focal-Mali M. Youssouf Traoré.

Une présentation d’un sketch de sensibilisation pour le changement de comportement vestimentaire et alimentaire, a été présenté par le groupe Niogolon et une visite de stand de produits locaux « Made in Mali », composé de : fonio précuit, riz étuvé, miel, soumbala, datou et beurre de karité ont été les temps forts du lancement des activités.

Kadi DIALLO

ÉchosMédias

Laisser un commentaire