L’hôtel Radisson de Bamako a abrité la cérémonie de lancement des préparatifs des assises de l’Union francophone de l’audit interne (UFAI) et la rentrée académique de l’Association des Contrôleurs, Inspecteurs et Auditeurs du Mali (ACIAM). Des activités entrant dans le cadre de la formation et du renforcement des capacités pour une professionnalisation des membres. La cérémonie d’ouverture était présidée par M. Mahamadou Lamine Samaké, représentant le ministre du Budget.
Pour rappel, l’ACIAM a été créée le 14 juillet 1998. En six années, elle a réussi la promotion de l’enseignement de l’audit dans certaines filières d’études supérieures et la création d’une filière de Diplôme d’Études Supérieures Spécialisées (DESS) en Audit et Contrôle.
En outre l’ACIAM intervient auprès de l’Etat pour la réglementation de la fonction audit au niveau national. Elle a tenu, en collaboration avec le Gouvernement du Mali, les Assises sur le Contrôle des Finances Publiques ayant abouti à la mise en place du Vérificateur Général de la République, organisme indépendant de contrôle.
Le Mali, à travers l’association des Contrôleurs, Inspecteurs et Auditeurs du Mali (ACIAM), a été désigné lors de la 13ème conférence tenue à Beyrouth au Liban en octobre 2018, pour abriter la 14ème conférence internationale de l’Union francophone de l’audit interne en novembre 2020.
Le thème principal de cette édition 2020 est : «L’audit interne face à ses défis et ses opportunités en Afrique : Quels rôles et quelles responsabilités pour l’audit interne et ses parties prenantes». Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du plaidoyer pour la création de service d’audit interne dans les organisations, laquelle s’inscrit de plus en plus dans la culture de la transparence.
«Les services d’audit interne ont été longtemps l’apanage des grands groupes industriels. Mais depuis quelques années, des entreprises de taille plus restreinte souhaitant renforcer leur mécanisme de contrôle interne envisagent de créer des services d’audits internes pour accompagner cette démarche», a déclaré la présidente de l’ACIAM, Mme Kadiatou KONATE. Pour le représentant de la ministre du Budget Mahamadou Lamine SAMAKE, le choix du Mali pour abriter la 14ème Conférence internationale, les 23 et 24 novembre 2020, n’est pas fortuit. Il donne occasion à l’ACIAM d’œuvrer afin de redorer le blason du Mali, cité à tort ou à raison parmi les pays les plus corrompus.
De nos jours, la stratégie nationale de contrôle interne (SNCI), donne une place de choix à l’audit interne dans le secteur public. La primature a récemment commandé une étude portant fixation des critères et normes pour la mise en place d’un service d’audit interne au sein d’un département ministériel ou d’un service public.
MAMBE TOURE

Laisser un commentaire