La direction générale de police nationale à travers le commissariat de police du 3ème arrondissement a organisé le 26 décembre 2019 au Foyer des Jeunes de Quinzambougou en commune II du district de Bamako une conférence débat sur la Violence basée sur le genre (VBG).


Cette conférence débat s’inscrit dans le cadre des activités d’informations et de sensibilisations contre les Violences basées sur le genre (VBG) au niveau des différents commissariats de police de Bamako. La rencontré a enregistré la présence du chef de quartier de Quinzambougou Boua Simpara, du maire Mamadou Kaou Touré, du commissaire de police du 3è arrondissement, Abdoulaye Djiré, entre autres.
Le commissaire divisionnaire Wassa Keita, point focal genre à la direction générale de la police a fait l’état des lieux de la lutte contre les violences basées sur le genre. Elle a surtout de parler de la prise en charge gratuite des femmes victimes. La conferenciere a expliqué que la violence conjugale est une aggression. Pour elle, il existe des types de violences à savoir les violences physiques, sexuelles, psychologiques, économiques, les pratiques traditionnelles prejudiciables. Le point focal genre du commissariat de police du 3ème arrondissement, adjudant Mariko a insisté sur la nécessité de communiquer surtout de sensibiliser les couples pour éviter les drames.
Le commissaire division de police, Abdoulaye Djiré, s’est rejouis de cette initiative et surtout cette synergie d’actions entre les jeunes de la commune II du district de Bamako, et les forces de sécurité. La femme c’est l’humanité et aucun pays ne peut se développer sans les femmes, a-t-il déclaré.

LDC

Source : EchosMedias

Laisser un commentaire