400 détenus de la de la maison centrale d’arrêt de Bamako vont sortir de prison après avoir bénéficié de la grâce présidentielle, a-t-on appris.

Le chef de l’État malien Ibrahim Boubacar Keïta a gracié 400 détenus pour freiner la propagation du nouveau coronavirus.

Parmi les détenus graciés, figurent le prêcheur Bandiougou Doumbia condamné début mars à deux ans pour des propos faisant notamment l’apologie des chefs jihadistes Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa.

« Tous étaient libérables en janvier 2021, excepté Bandiougou Doumbia », a dit le ministre de la Justice Malick Coulibaly, expliquant que cette grâce se faisait « dans le cadre du désengorgement des prisons face au Covid ».

Le profil des autres détenus bénéficiant de la grâce n’a pas été précisée.

Le Mali a officiellement déclaré environ 1.500 cas de contamination et 53 décès.

Copyright EchosMédias © 2008 – 2020. Tous droits réservés

Source: koaci

Laisser un commentaire