Le natif de Toguéré-Coumbé dans le cercle de Ténenkou, professeur d’enseignement supérieur de classe exceptionnelle a débuté sa carrière d’enseignant en 1978 à l’Ecole normale secondaire de Badalabougou comme professeur de lettres après ses études à l’Ecole normale supérieure de Bamako.

Quatre années plutôt, il avait obtenu son baccalauréat (série lettres classiques) au lycée Askia Mohamed. Ambitieux, l’enfant prodige de Toguéré s’envola pour Paris, d’où il revint nanti d’un doctorat (mention très honorable) en science du langage, obtenu en 1991 à l’Ecole des hautes études en sciences sociales de Paris. Ce parchemin lui ouvre les portes de l’enseignement supérieur et il devient chargé de recherche et chercheur au département linguistique et traditions orales de l’Institut des sciences humaines de Bamako. Il dirigera ce département de 1992 à 1994, année à laquelle il fut affecté à Mopti en tant que directeur régional de l’éducation.

En 2000, il fut promu chef de cabinet du ministre de l’Education nationale. Deux années plus tard, M. Tioulenta  devint conseiller technique principal du projet de lutte contre le VIH/Sida dans les programmes de l’éducation de base/GTZ. Il servira (2005-2006) comme consultant d’appui à la GTZ et au Pnud pour l’exécution de leurs rôles de chefs de file des partenaires techniques et financiers de l’éducation.

En 2006, Dr. Tioulenta fit son come-back dans la haute administration comme directeur de l’Académie d’enseignement de Kati, avant d’être élu député à l’Assemblée nationale (législature 2007-2013).

De 2014 à 2015, il était cadre à la direction nationale des ressources humaines du secteur de l’éducation. Et depuis 2016 jusqu’à sa nomination comme ministre, il était le directeur national de la pédagogie. Par ailleurs, Dr. Tioulenta a une riche expérience en matière de gestion de projets et programmes. Il a également à son actif plusieurs œuvres (études, enquêtes et travaux), dont Sammburu Bilaali (un essai  sur la réinsertion sociale des anciens combattants), Nafannde Arsike Wittii Bolibaana (portant sur l’exode des jeunes ruraux du Macina).

Dr. Témoré Tioulenta a aussi une vie associative bien remplie. Il est membre fondateur de Tabital Pulaaku, président de l’Association pour le développement du cercle de Ténenkou.

Dr. Témoré Tioulenta, a tiré sa révérence ce vendredi 10 janvier 2020 à Bamako, était ministre de l’Education nationale depuis la formation du dernier gouvernement du Dr. Boubou Cissé.

Dors en paix l’enseignant émérite !

La rédaction

Laisser un commentaire