Designé l’homme de l’année de l’arrondissement de Markala parmi les cracks, Bina Diakité, s’est fait distinguer des autres.

De son vrai nom Aboubacar Diakité, natif et originaire de Kirango (Markala); Bina est un jeune cadre travaillant dans le secteur privé à Bamako.

Comme le dit un adage Bambara «l’arbre à beau séjournée dans l’eau ne se sera jamais un crocodile » c’est-à-dire que, Bina à beau travailler et faire des œuvres à Bamako ne lui fera pas de lui un bamakois. Conscient de cette philosophie et soucieux de l’avenir du pays, particulièrement c’elle de son arrondissement, commune et village natale, que Bina décide de changer la vitrine de son terroir à travers les œuvres de développement.
Agé d’une quarantaine d’année, le jeune cadre Diakité sait où un mettre les pieds. Dans sa pensée le développement local incombe à tous les fils du terroir, d’où la reconstruction du marché de Kirango Markala à coût de millions de fcfa à l’image du ceux des grandes villes.
Après, la reconstruction du marché, Bina à mis à la disposition de l’arrondissement de Markala une compagnie de transport Markala-Bamako-Markala pour faciliter la mobilité des populations vers la capitale. Cette compagnie a dépassé les frontières aujourd’hui, Bamako-Dakar, Bamako Banamba.
Discret, sage Aboubacar Diakité, offres à la jeunesse de Markala un espace vert à des coûts de millions également. Au-delà de ces réalisations, nous pouvons citer, le financement et l’accompagnement d’un centre de Basketball Layidou de Markala; de l’apport conséquent aux femmes veuves de l’arrondissement de Markala entre autres sont les œuvres de l’homme de l’année de Markala.
Dans son intervention, Bina se réjoui de cette distinction. Selon lui, ce trophée, prouve deux choses à savoir, la récompense des anciennes réalisations mais aussi de l’encourager à faire plus. Toutefois, en bon peulh, il rassure les organisateurs, les autorités et la population de l’arrondissement de Markala que son accompagnement ne fera pas défaut pour le développement local dans ces formes.
«Les œuvres que je viens de faire est sans contrepartie, je ne suis pas politique et je ne soutien aucun candidat ni parti politique. Ma politique est de développer l’arrondissement de Markala à mes propres moyens sans bailleurs de fonds. Je demande aux autres fils et filles de l’arrondissement de Markala partout où ils se trouvent de venir s’invertir dans leur terroir» a laissé entendre Aboubacar Diakité dit Bina.
Dynamique, motivé Aboubacar Diakité dit Bina, fait un pas pour être l’une des légendes du développement communautaire du Mali, de la région de Ségou, arrondissement de Markala.
Pour le président du groupe média de Markala, M. Sékou Cissé, l’objectif de cette distinction est de récompenser ceux qui ont travaillé mais aussi motiver les autres a imité le pas. Au total, quatre personnes ont réussi le trophée à savoir l’homme de l’année Aboubacar Diakité dit Bina, Sidiki Sanogo de la commune de Boussin, Issa Coulibaly de la commune de Togou et Moulaye Sandi Haidara de la commune de Dougoubagou. Rappelons que, l’arrondissement de Markala couvre ces trois communes plus celle de Markala.
Au cours de la cérémonie, des diplômes de reconnaissance ont été également remis à Mme Traoré Babintou Diarra, Mme Maiga Fatoumata Yattara, du Colonel major Seydou Koné, Mme Diarra Aida Traoré de Dougabougou et Mahamane Traoré dit petit Mahamane de Dougabougou pour leurs actes de bravoures dans l’arrondissement.
La cérémonie a enregistré la présence du sous-préfet de l’arrondissement, du commandant de la gendarmerie de Markala, des quatre maires de l’arrondissement.
B.D. Wagué
EchosMedias

Laisser un commentaire