A la veille de la concertation nationale prévue par le Comité National pour le Salut du Peuple, en vue de la gestion de la Transition que notre pays va débuter, les cadres du parti RPM ont tenu ce vendredi, 04 septembre 2020 à l’hôtel de l’Amitié, une rencontre d’information pour qu’ensemble ils puissent proposer des pistes de solution.

La rencontre était coprésidée par le président du parti, Dr Bocari Tréta et le secrétaire général du Rassemblement pour le Mali (RPM), Me Baber Gano. C’était en présence de l’ensemble des cadres du parti.

Le 30 juin 2001, le Président IBK et nous avons créé le RPM ensemble. Que des sacrifices, que des efforts réalisés. Ça n’a pas été facile, mais Dieu merci on a reçu à faire élire IBK deux fois à la tête du pays (2013 et 2018). D’énormes difficultés ont été engendrées, durant le premier et ce deuxième mandats, explique le président du parti.

Par ailleurs il regrette la gestion du parti une fois IBK est arrivé au pouvoir. Notre gestion a eu beaucoup de lacunes, il y a eu beaucoup de frustrés. Les larmes aux yeux, le président du RPM, Dr Tréta dira que malgré leur mise en garde, leur avertissement et propositions, nous sommes malheureusement là où nous sommes aujourd’hui. IBK est renversé  par un coup d’Etat militaire. C’est l’échec de notre projet collectif qu’ensemble avec lui  nous avons fondé en 2001 déplore Dr Bocari Tréta ». Nous avons fait tout notre mieux pour éviter ce que nous vivons aujourd’hui. Nous sommes des humains, c’est Dieu qui a décidé », ajoute-t-il.

A ses dires, le discours initial du CNSP les a assurés. Il nous a rassuré de sa disponibilité à travailler avec l’ensemble des forces politiques et sociales du Mali, a déclaré Dr Tréta.

Il a conclu ses propos en ces termes, nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour consolider la paix et la cohésion entre les membres du parti.

Bréhima DIALLO     

Copyright EchosMédias © 2008 – 2020. Tous droits réservés

Source: 22 Septembre

Laisser un commentaire