Le Front populaire des jeunes du Mali (FPJM) a tenu, le 24 septembre 2021 à la Maison de la presse, un meeting d’informations et de sensibilisation sur la vie chère, l’insécurité, l’Organe unique de gestion des élections et les Assises nationales pour la refondation. Il en a profité pour demander la démission du Premier ministre Dr. Choguel Kokalla Maïga pour incapacité à gérer le pays.

La cérémonie était présidée par le président d’honneur du FPJM, Mamadou Diawara, en présence du président du Front, Cheick Fofana. Pour le président d’honneur du FPJM, Dr. Choguel Kokalla Maïga n’est pas là pour le Mali mais pour son parti MPR.

Il a rappelé que depuis son arrivée à la Primature, il n’a rien fait pour soulager les Maliens. S’agissant de l’Organe unique de gestion des élections, M. Diawara a annoncé qu’il sera coûteux et n’arrangera pas le pays.

Il a invité les Maliens à s’unir pour une vraie refondation du Mali, avant de demander au colonel Assimi Goïta de se ressaisir avant qu’il ne soit trop tard. Pour M. Diawara, le Mali n’a pas signé un contrat avec les mercenaires Russe mais travaille avec ses partenaires.

Le secrétaire général du Front, Mohamed Cheick Diawara alias « Hitler », a déploré l’insécurité grandissante du pays après le départ forcé du régime d’IBK, jugeant que le combat du M5 après IBK a été un échec pour le moment. « On a désigné Choguel Kokalla Maïga à la Primature en vue de rectifier la trajectoire de la Transition.

Mais aujourd’hui, il est en train de diviser les militants et sympathisants du M5-RFP », a-t-il accusé. Il a invité le président de la Transition à prendre ses responsabilités pour le bonheur des Maliens.

Mahfila COULIBALY

ÉchosMédias

Laisser un commentaire