Le Syndicat National des Chauffeurs et Conducteurs Routiers du Mali était face aux hommes de média ce jeudi 30 janvier à la maison de la presse. Objectif : informer l’opinion publique de l’entame d’une grève de 3 jours à partir du 19 février prochain. Les raisons !
D’entrée de jeu, le secrétaire général du SYNACOR, Moctar Dabo, dira que les revendications portent, entre autres, sur la relecture de la Convention collective des chauffeurs et conducteurs routiers, l’exigence d’un contrat de travail entre les employeurs et les employés chauffeurs, leur inscription à l’INPS, le respect des arrêtés interministériels N°1529/MT-MSPC-MC-MAT du 29 mai 2007, des logements sociaux pour les chauffeurs, et entre autres.
MAMBE TOURE
Source : le Véridique

Laisser un commentaire