IBK a profité de la présentation de ses vœux aux leaders religieux et et aux familles fondatrices pour charger une grande majorité des maliens qui est favorable aux depart des forces étrangères notamment françaises du sol malien.

Comme Feu Modibo Keita, l’a su et fait le 20 janvier 1961, le peuple vaillant du Mali n’a pas oublié l’histoire et demande purement et simplement le retrait des forces neocolonisatrices françaises du Mali. Cet instinct patriotique du peuple malien est naturel car à priori, les maliens n’ont aucune dent contre les français. Mais simplement, les politiques françaises en Afrique et au Mali détruisent notre équilibre économique, social et sécuritaire. Le peuple y est confronté au quotidien et est actuellement le premier à se plaindre. Nous comptons nos morts par milliers désormais.
IBK au lieu de comprendre la majorité de son peuple et de tenir un discours de chef de la nation, parle en chef de parti ou chef de clan en s’attaquant farouchement aux dignes fils du Mali qu’il qualifie d’apatrides et va même jusqu’à les inviter à remplacer la France au front. Allah akbar !!! IBK est si perdu qu’il ne voit plus le Nord ?
En quoi demander le depart des forces étrangères ferait d’un malien, un apatride ?
Qui a intérêt que le Mali tombe ?
Pourquoi IBK divise la nation, un pays soudé, entre ennemis et amis à cette période où notre cohésion sociale est fortement secouée ?
IBK a a-t-il réellement pris la mesure de la situation dans laquelle le Mali se trouve ? A t-il toutes les données en main ?

IBK nous rappelle dans son discours que la France nous aide beaucoup et donnerait même de l’eau à nos soldats à Boulkessi et qu’il y’a eu Konna, etc… Des communicants payés par les services de communication de l’état avaient précédé le Président en nous rappelant l’aide budgétaire que la France accorde par an au Mali….ninini nanana. Et pour IBK, au regard de ces faits, la France est un ami et nous devons la traiter comme telle.
Vous aurez compris, le discours nationaliste est derrière nous et de 2013 à nos jours IBK qui a pris goût au pouvoir, a fortement changé. Il est désormais au service de la France contre le Mali, il est français.

Sinon, comment oublier de sitôt, le rôle que la France a joué dans l’assemblage du MNLA en 2012 pour comploter depuis Élysée le plan de sabotage de la stabilité sécuritaire du Mali.

Comment oublier, l’introduction par la france des mercenaires libyens sur le sol malien en 2012 pour combattre l’armée malienne régulière dont l’illustration parfaite a été le massacre de 104 militaires à Aguelhoc , le groupe de Bad et autres ?

Comment oublier l’occupation pendant 1 an des 2/3 du pays par la France et ses complices du MNLA et les djihadistes avec ses lots de déplacés, de mutilés et de viols ?

Comment oublier Monsieur le Président de la République, les tueries de nos militaires et civils à Dioura, à Dioungani, à Mondoro, à Boulkessi, à Sobane Da, à Ogossagou, à Yoro et ailleurs, par la complicité active de la France et par sa faute depuis 2012 ?

Comment pouvez vous dédouaner la France, au point de condamner le peuple du Mali, et bannir ceux qui élèvent la voix contre la France ?
Comment avez pu occulter les affres de la colonisation, du CFA, de l’accaparement des actions dans les grandes sociétés maliennes: Orange, Shell, Total, les Mines, Razel, Satom, Canal plus et autres au détriment de notre économie et du peuple du Mali ?

Comment pouvez vous occulter la fermeture des voies de développement économique du Mali par la France à travers des systèmes politiques et mercantiles des grandes organisations du monde: l’ONU , le FMi, La Banque mondiale, l’o.t.a.n, le conseil de sécurité, la CPI, le G8 et autres ?

Je pense qu’en tant qu’ex enseignant de l’histoire moderne de l’Afrique à la Sorbonne, vous n’avez pas oublié et vous en savez mieux que moi du bas de mon jeune âge. Mais vous vous pliez simplement au diktat de la France car votre position est inconfortable. Vous avez le couteau sous la gorge et vous obéissez.
Justement, Monsieur le Président, c’est en ce moment précis que votre vaillant peuple dont vous ne tarissez pas d’éloges historiques, vous sauve du joug de la colonisation moderne.
Nous sommes ce peuple qui dit aujourd’hui sans ambages « NON » à la France et demandons son depart immédiat de notre sol. Notre insécurité, c’est elle et notre sécurité peut s’organiser sans la France car la crainte qu’elle nous impose à travers ses complices terroristes doit être derrière nous. Debout sur les remparts, nous vaincrons.

Alors nous traiter d’ennemis du Mali alors que vous ne nous proposez pas de nouvelles alternatives au chaos actuel est un échec de votre part car nous ne céderons jamais. Cependant, la main du peuple vous reste tendu et comme vos adversaires politiques,

VOUS PRENDEZ PEUT-ÊTRE LE TRAIN EN MARCHE, LE TRAIN DE LA LIBERTÉ ET DE LA VRAIE INDÉPENDANCE.

Tous à la marche Pacifique, citoyenne et républicaine du 10 janvier pour dire NON à la France.

J’ai signé.

Source : Seydou Oumar Traore

Laisser un commentaire