Le représentant du ministère de la Santé et des Affaires sociales, Sidi Diallo, a présidé l’ouverture des travaux de la 2ème session du conseil d’administration de l’Institut national de santé publique (INSP).


La cérémonie a enregistré la présence du directeur général de l’INSP et des administrateurs. L’ordre du jour était porté sur l’élaboration du projet de budget 2020, le développement et l’émergence de l’INSP sur l’échiquier national.


Le représentant du ministère de la Santé et des Affaires sociales a confirmé que le développement et l’émergence de cette structure sur l’échiquier national, sous régional, international dépendait de la résolution de certains dossiers brûlants. Il s’agit de l’approvisionnement des laboratoires en réactif produits chimiques et l’apurement des arriérés et impayés de salaires des contractuels. Pour M. Diallo, le projet de budget 2020 de l’Institut a été élaboré en tenant compte de l’environnement économique international et national et de la politique budgétaire actuelle du pays.

Pour lui, ceci permettra de relancer très rapidement nos capacités de diagnostic de laboratoire et contribuera efficacement à la prise en charge les besoins de santé de nos populations. « La rationalisation dans l’utilisation des ressources allouées à l’Institut doit être de mise en vue du respect des engagements sectoriels vis-à-vis des partenaires techniques et financiers en terme d’amélioration des résultats socio-sanitaires », a-t-il souligné.

G. BOCOUM

EchosMedias

Laisser un commentaire