Le jeudi dernier, l’Hôtel Millenium a abrité le lancement du projet : « Participation Citoyenne au débat économique sur la transition au Mali », sous l’initiative de l’ONG AZHAR et un financement du National Endowment for Democracy (NED).

C’était sous la présidence de Gisèle Flanda, Cheffe du dit projet.

Au cours de son discours d’ouverture, la Cheffe du projet de Participation Citoyenne au débat démocratique sur la transition au Mali (PACID), Gisèle Flanda a indiqué que ledit projet est une initiative d’impact qui s’étendra d’août 2021 à février 2022, soit sur une période de 07 mois.

Selon les conférenciers, le projet vise à susciter l’intérêt du citoyen lambda malien sur les grandes questions de la transition en cours au Mali, de le faire participer au débat et recueillir la perception des acteurs à la base.

Pour ce faire, le projet créera des espaces de débats citoyens sur les grands enjeux de la transition ; informer et sensibiliser les citoyens sur les thématiques de la transition (réformes électorales, révision constitutionnelle, lutte anti corruption, l’accord pour la paix) ; et réaliser des sondages d’opinion sur les enjeux de la transition.

Cette initiative proposée par l’ONG AZHAR et financée par le NED a pour objectif de contribuer à la réflexion et la participation citoyenne au débat démocratique sur les grandes questions de la transition. Il intervient dans un contexte de transition démocratique.

Il est à rappeler que le projet cible les citoyens dans leur ensemble mais aussi le gouvernement de transition, certaines institutions nationales, les acteurs stratégiques comme les organisations de la société civile, les partis politiques et les partenaires techniques et financiers.

Kadi DIALLO

ÉchosMédias

Laisser un commentaire