L’armée français affirme avoir perdu soldats dans la matinée du samedi 2 janvier 2021 au nord du Mali suite à l’explosion d’EEI au passage de leur véhicule.

Selon un communiqué de l’État-major de l’armée française, le Sergent Yvonne Huynh et le Brigadier Loïc Risser sont mort suite à des blessures au cours de combat. Dans la note d’information, il est expliqué que les deux militaires participaient à une patrouille de reconnaissance au nord de Ménaka lorsque le Véhicule Blindé léger dans lequel ils se trouvaient a sauté sur un EEI.

Grièvement blessés, les deux soldats ont rendu l’âme un peu plus tard dans la soirée. Mais le communiqué indique également que l’état d’un autre soldat blessé au cours de la même attaque est stable.

En une semaine, c’est deuxième attaque contre la force Barkhane au Mali. Et c’est 5 militaires français qui ont perdu la vie au cours de ces deux attaques.

S. Guindo stagiaire

Copyright EchosMédias © 2008 – 2021. Tous droits réservés

Source: Malijet

Laisser un commentaire