Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath,   interpellé, puis écroué à la maison centrale d’arrêt de Bamako, dans l’affaire dite  ‘’atteinte à la sûreté de l’Etat’’, n’aura pas de soutien dans les rues de Bamako ce vendredi.  Le Gouverneur Baye Konaté vient de refuser l’autorisation au membre du Collectif pour la Défense de la République.

Le Gouverneur évoque  comme motif : les dispositifs liés à la période  de l’état d’urgence et les mesures barrières relatives à la COVID-19. Les proches du chroniqueur radio, Ras Bath,  avaient auparavant adressé une correspondance au gouvernorat pour demander une autorisation de manifestation  de la place de la liberté jusqu’au Boulevard de l’indépendance pour dénoncer «  la séquestration » et  « l’atteinte à l’intégrité physique » du porte-parole du collectif pour la Défense de la République.

Ils l’ont fait savoir, le mercredi dernier, lors d’une conférence de presse au cours de laquelle le secrétaire administratif du CDR, Boubacar Yalkoué, a annoncé une plainte contre le Directeur général de la Sécurité d’État. « On va porter plainte contre le DG de la Sécurité d’État pour atteinte à l’intégrité physique de Ras Bath », a informé ce proche de Ras Bath, annonçant  la saisine  les juridictions internationales et les organisations de défense des droits de l’Homme.

Le secrétaire administratif avait indiqué qu’au cas où les autorités du district refusent d’accorder l’autorisation, le CDR va organiser plusieurs  sit-in  ce vendredi ; notamment devant le tribunal de grande instance de la commune III, la Sécurité d’État et  le camp I de Bamako.

Il faut noter que les proches de plusieurs des personnalités écrouées dans cette   présumée affaire «  de déstabilisation de la transition » et l’ancien premier ministre, Boubou Cissé, activement recherché pour les mêmes faits, avait projeté de se joindre à la manifestation du Collectif pour la défense de la République afin d’exiger la libération de leur proches.  Le pool des avocats de la défense vont animer une conférence de presse ce vendredi à Bamako sur le même dossier.

Siaka DIAMOUTENE

Source : Maliweb.net

Laisser un commentaire