La population de N’golobougou a remis le 3 décembre 2020 à la Brigade territoriale de gendarmerie de N’golobougou, une guérite. Elle rentre dans le cadre de la police de proximité à travers le Pôle 3.


Le directeur général de la gendarmerie nationale, le colonel-major Sambou Minkoro Diakité, dira que cet acte fort symbolique témoigne l’excellence des rapports de voisinage et de collaboration entre cette brigade et la population.

L’officier supérieur Diakité soulignera que l’analyse de la symbolique nous apporte les enseignements. Il s’agit de la position statique de la sentinelle, l’élément de veille et d’alerte.

« La Brigade territoriale de gendarmerie de N’golobougou saura contribuer efficacement à la préservation de l’ordre public et de tranquillité publique. La gendarmerie en tant que force humaine sera à votre écoute et à votre service.

Notre préoccupation fondamentale est d’assurer la sauvegarde de l’intégrité du territoire national, la protection des personnes et de leurs biens », a-t-il souligné. Ensemble, donnons-nous la main pour juguler les défis majeurs qui se posent à nous, a-t-il dit.

Il a invité les autorités administratives et politiques d’assister cette unité de gendarmerie en termes de conseils, d’assistance et de fourniture de renseignements.
Le représentant de la mairie de N’golobougou a évoqué la relation civilo-militaire et d’annoncer que la mairie accompagnera les forces de sécurité pour leur mission régalienne.
Pour le président de la Pôle 3, Seydou Koné, la police de proximité est une plateforme civilo-militaire.
La rencontre a enregistré la présence du commandant de la Brigade territoriale de gendarmerie de N’golobougou, Lieutenant Salif Sissoko et des autorités administratives, politiques et religieuses.

Mahfyla Coulibaly

EchosMedias

Laisser un commentaire