La Maison d’arrêt de la ville de Niono (Région de Ségou) a été attaquée, hier dans l’après-midi, par des hommes armés non identifiés. Le but, semble-t-il, était de libérer des prisonniers détenus dans cette prison.

Les hommes en charge de la surveillance des lieux ne se sont pas laissés surprendre. Ils ont réagi énergiquement à l’attaque en abattant un des assaillants et faisant fuir les autres.

On déplore trois blessés parmi les défenseurs de la prison, révèle l’Armée dans un communiqué. La situation est sous contrôle et aucun détenu n’a réussi à s’évader, assurent les autorités civiles et militaires de la ville.

C’est la deuxième fois que la Maison d’arrêt de Niono est prise pour cible par les terroristes. Au cours de l’attaque perpétrée en décembre 2016, les assaillants ont assassiné deux surveillants de prison avant d’ouvrir les portes du pénitencier, permettant à plusieurs détenus de prendre la clé des champs.

En novembre 2017, les terroristes ont réussi à enlever le président du Tribunal, Soungalo Koné, à son domicile. Le magistrat serait décédé en captivité le 24 janvier 2019.

Cette fois-ci, ils ont été mis en échec grâce à la réaction prompte et énergique des soldats en charge de la sécurité de la ville. La vigilance doit être de mise aussi bien du côté des forces armées et de sécurité que de la population pour mettre en échec les menées criminelles de ces individus qui continuent de verser le sang dans notre pays…..

La suite sur lessor

Copyright EchosMédias © 2008 – 2020. Tous droits réservés

Source: Essor

Laisser un commentaire