Sur 35 dossiers de fonctionnaires qui font objet d’enquêtes 3 transmis à la justice. Il s’agirait des dossiers d’agents du budget milliardaires.

L’Oclei vient de produire son premier rapport depuis sa création en 2015. Son président, Moumine Guindo, a animé un point de presse et a affirmé solennellement qu’il y a de fortes présomptions d’enrichissement illicite sur 3 fonctionnaires. Magistrat  émérite, M. Guindo n’a pas révélé de noms. Les trois fonctionnaires présumés illicitement enrichis cumuleraient des avoirs qui atteindraient les 4 milliards de F CFA dans un pays où le fonctionnaire gagnerait difficile 300 000 F CFA avec une famille nucléaire, 3 enfants et une épouse. Et avec toutes les dépenses d’apparat il économise et investit plus d’1 milliard de F CFA ! Non et non encore difficile pour un fonctionnaire malien.

Des confrères dont ceux de Mali Tribune ne se sont pas limités au point de presse et aux déclarations du président, ils sont allés plus loin en faisant des recoupements. Il ressort de ces recoupements que les présumés fonctionnaires en causes seraient l’ancien directeur du budget de Kayes, l’actuel directeur du budget de Koulikoro et un agent de l’INPS qui aurait déjà rejoint le Canada avec toute sa famille. Tous les trois fonctionnaires seraient dans la zone de turbulence.

L’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite a innové et a mis en ligne un numéro vert pour recevoir des plaintes et des dénonciations. La corruption au Mali, selon certains analystes, se nourrit de l’impunité. La corruption et le détournement de fonds publics sont des fléaux qui sapent tout le tissu économique et social de notre pays et deviennent un frein au développement et à la promotion de nos jeunes en quête de travail.

Beldo Horè Sangho

Source : Notre Printemps

Laisser un commentaire