Vendredi dernier, les populations du quartier de Banankabougou en Commune VI du District de Bamako ont eu l’agréable surprise agréable de recevoir la visite de l’honorable Oumar MARIKO. C’était dans une rue qui mène au Centre Olympafrica Cheick KOUYATE du quartier du même nom non loin du Groupe Scolaire. Pour la circonstance le docteur Oumar MARIKO était accompagné du secrétaire général du SADI Mohamed Ag et du représentant de leur parti à Banankabougou Zoumana DIALLO. Cette rencontre d’échanges a été l’initiative de Vieux SANGARE pour éclairer la lanterne de toutes et de tous ceux qui racontent tout sur le SADI et sur le président Ouimar MARIKO.

Dans son introduction, l’honorable a rappelé que le parti SADI est unique dans son genre. Pour cela il n’a pas manqué de faire un mea-culpa à feu Seydou Badian qui avait affirmé de son vivant que pour l’amour de la patrie le seul parti qui pourrait ressembler à l’US-RDA c’est le SADI. Le patriotisme des militants et sympathisants de ces deux formations politiques, aux dires du charismatique Oumar MARIKO va jusqu’à chasser hors de notre pays les coopérants européens.

Le président du SADI a mis l’accent sur la chose publique dans la gestion d’un pays comme le nôtre. En guise d’exemples il a cité l’éducation et la santé. Pour mettre tout cela en valeur, il faut mettre les moyens à disposition. Pour que le Mali se développe, d’après l’invité du Vendredi dernier, il faut des usines lourdes et de transformation. Il poursuit que le père de l’indépendance Modibo KEITA avait commencé avec cette vision.

La seule alternative de lutte contre le chômage des jeunes c’est la création d’usines et l’industrialisation de l’agriculture. La raison pour laquelle notre pays recule au lieu d’avancer est que tout a été bradé, tout a été vendu, à en croire les propos du président du SADI.

Il dira que les Multinationales sont un danger permanent pour notre pays. Pour illustrer il a donné l’exemple des sociétés de téléphonie mobile étrangères.

« Notre culture stagne chaque jour qui passe. Par le fait de deux tendances religieuses et occidentales. L’être humain est devenu nul au profit du matériel. La vision de notre parti est de changer la donne. Il faut mettre l’homme au-dessus de tout… »; a martelé le docteur MARIKO. Il a aussi fait un rappel sur l’ancêtre de l’actuelle AEEM, l’école malienne de façon générale, le CTSP, l’ADEMA, le CNID, les coups d’Etat.

Oumar MARIKO a fait savoir qu’il est temps d’arrêter avec le mensonge dans notre pays pour faire face à l’essentiel.

L’hôte du jour Vieux SANGARE a commencé par qualifier le président du SADI de défenseur des pauvres et des causes nobles. Il a remercié toutes et tous pour leur présence. Rendez-vous a été pris pour une autre rencontre très prochainement.

G K

Source : EchosMédias

Laisser un commentaire