Le révolutionnaire SAM l’Africain et fidèle collaborateur politique de l’ancien président Ivoirien Laurent Bagbo, est remonté sinon très remonté contre la communauté internationale, singulièrement la France pour son ingérence dans les pays africains. Dans une récente sortie médiatique, il a montré son indignation contre la France qui se trouve à la base de tous les maux dont souffrent des pays africains.

A la faveur d’une conférence de presse qu’il a animée, SAM l’Africain s’est tout d’abord réjoui de la création du politique de M. Laurent Bagbo, son mentor. Profitant de l’occasion, il s’est prononcé sur la situation actuelle au Mali, en Guinée et en Afrique en général. Sans passer par le dos de la cuillère, SAM l’Africain a craché ses quatre vérités à la France et son président E manuel Macron qui n’ont aucun respect pour les pays africains qu’ils prennent pour leurs propriétés privées. Dans son intervention, il s’est focalisé sur le cas du Mali qui dépasse l’entendement.

Pour SAM l’Africain, les maliens ne doivent se laisser distraire par personne et doivent faire au contraire un bloc derrière leurs dirigeants qui sont dans la dynamique de sauver le bateau Mali qui tangue depuis un certain temps à cause d’un complot orchestré par la France. « Je voudrais tout d’abord féliciter le peuple malien pour leur résistance. Je voudrais aussi féliciter le président de la transition malienne le Colonel Assimi Goita et le premier ministre le Dr Chogeul Kokala Maiga pour sa brillante intervention à l’ONU », a déclaré SAM l’Africain. Toutefois, il s’est indigné contre les sorties ratées de la ministre française de la défense et le président français M. Emanuel Macron qui a traité « honteux » les propos du premier ministre malien, le Dr Choguel Kokala Maiga au sommet de l’ONU.

Selon lui, ce sont des propos insultants et irrespectueux de la part des dirigeants français qui doivent apprendre à respecter les africains. « Il faut que la France sache que l’Afrique n’est pas sa propriété privée, à plus forte raison son le titre foncier. Il n’est qu’un simple partenaire. Et si les maliens ont décidé de collaborer avec d’autres partenaires pour sauver son intégrité territoriale, je ne vois pas de problème à cela », déclaré SAM l’Africain très remonté. Poursuivant son intervention, il a invité la France à laisser les maliens décider de leur sort. « Je demande à la France de se ressaisir et de respecter les africains et leurs chefs d’Etat. Je demande à Macron de s’excuser auprès du peuple malien et leurs dirigeants. Nous ne sommes pas votre maitre de Maison », a-t-il déclaré avant de demander aux maliens d’être vigilants et de soutenir l’armée et le pouvoir en place dont le sérieux n’est plus à démontrer.

Selon SAM l’Africain, c’est la France qui est à la base de tous les problèmes au Mali où elle interdit à l’armée d’accéder à certaines zones du pays soit disant qu’elles sont dangereuses alors que tout est faux.

À l’en croire, l’histoire de Djihadistes ou de terroriste au Mali est montée de toute pièce par la communauté internationale et la France rien que pour pilier librement les ressources minières maliennes.

Pour SAM l’Africain, les problèmes africains sont une pire mise en scène de la communauté internationale pour tirer profit des richesses de ce continent.

À cet effet, il a lancé un message d’union à ses frères africains pour ne pas se laisser faire. « Quand les africains s’unissent, le monde va trembler », assure-t-il. Et de conclure qu’il sera dans les prochains jours à Bamako pour éclairer le peuple malien sur le système mafieux que la France veut imposer aux africains.

AC

Laisser un commentaire