Il s’agit de :   – La feuille de la transition – L’inclusivité du processus – Le niveau de concertation avec les différents segments de la société.   Le médiateur a aussi fait remarquer que l’ébullition du front social et les récentes arrestations ne sont pas de nature à faciliter la conduite de la transition.

https://www.facebook.com/www.primature.gov.ml/videos/463725191257311/

Le Premier ministre Moctar Ouane a souligné que le programme de la transition assorti d’un chronogramme est bien ficelé depuis le 25 novembre 2020 et n’attend que le quitus du Conseil National de la Transition censé valider selon la charte de la transition.

Quant à l’inclusivité, tous les acteurs seront impliqués au processus qui sera enclenché. Enfin s’agissant de la question des personnalités arrêtées, le dossier est entre les mains de la justice. Moctar Ouane rassure, que son gouvernement veillera au respect des lois et des droits.  

Primature du Mali

Laisser un commentaire