L’Association Tabital Pulaaku-Mali a organisé le 11 janvier 2021 un point de presse pour pointer un doigt accusateur sur l’armée et son partenaire Barkhane.

Le président de l’Association Tabital Pulaaku-Mali, Abou Sow a rappelé qu’il n’est plus un secret pour personne que la situation sécuritaire ne cesse de se dégrader de jour en jour au point d’engendrer une véritable atmosphère obsidionale dans certaines zones du Mali.

M. Sow regrette qu’ils se retrouvent victimes de certains éléments incontrôlés des forces de défense et de sécurité en mission sur le terrain. « Les membres de la communauté peule sont enfin victimes des groupes armés djihadistes qui n’ont jamais accordé malgré les spéculations distillées à tort, un traitement préférentiel aux peuls. Les djihadistes ont sévi contre les peuls davantage qu’ils n’ont agi contre d’autres groupes ethnique », a-t-il souligné. L’Association Tabital Pulaaku-Mali appelle aux autorités de la Transition à tous les niveaux pour que tout soit entrepris afin de faire cesser au plus tôt cette insécurité galopante qui risquerait d’entrainer des conséquences incalculables et imprévisibles. En ce qui concerne la tuerie à Bounty, le président de l’Association Tabital Pulaaku-Mali regrette que l’aéronef à larguer deux bombes sur les lieux d’une cérémonie de mariage avec la perte des vies de 19 personnes et 8 blessés. Et d’ajouter qu’il y a eu erreur, bavure. L’Association Tabital Pulaaku-Mali condamne avec rigueur les pertes en vie humaines. Il réaffirme son soutien à la lutte contre le terrorisme et contre toutes les formes de terrorisme.

Mahfyla Coulibaly

EchosMedias

Laisser un commentaire