Reprises hier, les «négociations entre le gouvernement et l’Union nationale des travailleurs du Mali vont bon train», selon un membre de l’UNTM.
Il ne reste plus que quatre points à examiner, poursuit notre source, tout en précisant que les négociations vont se poursuivre aujourd’hui, à partir de 10 heures. Sans donner de détails, le responsable syndical rassure que les échanges ont permis de dégager des compromis entre les deux parties sur de nombreux points. Mais, des «divergences subsistent aussi sur un certain nombre de points. Cependant, je suis optimiste pour la suite de ces négociations», confie-t-il.

Selon nos informations, le gouvernement est d’accord avec l’harmonisation des grilles indiciaires dès ce mois de janvier.

Mais l’harmonisation des primes et indemnités à laquelle tient la centrale syndicale est toujours sur la table de discussions.
Les autres revendications de l’UNTM portent sur le règlement des droits des travailleurs compressés, la relance du chemin de fer, la relecture de la loi portant création de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite, le recrutement d’au moins 20.000 jeunes diplômés dans la Fonction publique en janvier 2021.

À ces points, il faut ajouter l’intégration dans les fonctions publiques de tous les enseignants des écoles communautaires, la transposition dans le secteur privé des augmentations de salaires obtenues en 2014 et 2019, la mise en œuvre immédiate des passerelles entre les deux fonctions publiques, la suppression immédiate des activités des Bureaux de placement privés, le recentrage des mesures de fonctionnement de la transition en vue d’en corriger les anomalies et insuffisances dès la 2è quinzaine de décembre 2020 et l’indemnisation des travailleurs victimes de la crise depuis 2012.



Issa DEMBÉLÉ

Copyright EchosMédias © 2008 – 2021. Tous droits réservés

Source: L’Essor

Laisser un commentaire