Catégorie :

28ème Commémoration du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 : La communauté rwandaise au Mali rend hommage aux victimes

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement M. Choguel Kokalla Maïga accompagné par plusieurs membres du gouvernement a présidé la 28ème commémoration du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994. C’était samedi 30 avril 2022 à l’Hôtel de l’Amitié, en présence de l’Ambassadeur du Rwanda au Mali, SE Jean Pierre Karabaranga ; la Présidente de la communauté rwandaise au Mali, Mme Continuer la lecture

Publié le 
Catégorie :

Mahamadou Kassogué : «Il n’y a pas droit de cité pour l’impunité»

L’affaire dite « des ristournes des producteurs de coton », le sort des rapports des structures en charge de la lutte contre la corruption, la situation de la liberté d’expression dans notre pays sont les principales questions que le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux a abordées, la semaine dernière lors de l’émission «Invité Continuer la lecture

Publié le 
Catégorie :

Yacouba Katilé met en garde le Premier ministre : « L’UNTM est brimée sous votre propre impulsion… »

Manifestement remontée contre le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, l’Union nationale des Travailleurs du Mali UNTM sous la plume de son Secrétaire général en personne, Yacouba Katilé, lui a adressé le 6 mai 2022, une correspondance pour lui faire des remontrances. Une sortie qui tombe au mauvais moment pour le Chef du gouvernement. «C’est avec le cœur serré qu’il Continuer la lecture

Publié le 
Catégorie :

Mali -France, la Rupture quasi-totale : Le Kremlin remplacerait-il l’Elysée à Bamako ?

Les vieux démons des années 60 semblent refaire surface dans les relations franco-maliennes, et comme pendant la période de la guerre froide ou idéologique, la Russie semble être encore à la base de cette rupture et à juste raison. La rupture des relations entre le Mali et la France, loin d’être un phénomène nouveau, semble être un tournant décisif dans Continuer la lecture

Publié le 
Catégorie :

Révélations sur le bradage des bâtiments publics sous l’ère IBK

Selon l’ex-PDG Mamadou Tiéni Konaté, l’ACI n’a été à aucun moment associée au recensement, à la décision de la vente ; et à la fixation des prix des 27 bâtiments publics qui ont coûté environ « 17 milliards de FCFA ». Le bradage des biens de l’État n’a pas commencé par ces 27 bâtiments, qui ne sont que des exemples Continuer la lecture

Publié le