0 0
Read Time:1 Minute, 50 Second

Une trentaine d’États ont demandé un rapprochement avec les BRICS «sous une forme ou une autre», a déclaré ce 31 mai le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Selon le chef de la diplomatie russe, les portes de l’organisation sont ouvertes à tous ceux qui, contrairement aux Occidentaux, respectent «l’égalité souveraine des États»…

«Les portes sont ouvertes aux représentants d’une grande variété de systèmes économiques et politiques et de macro-régions», a déclaré ce 31 mai le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, avant une réunion des ministres des Affaires étrangères du groupe des BRICS à Nijni Novgorod en juin.

«La seule condition est que vous acceptiez de travailler sur la base du principe clé : l’égalité souveraine des États, ce que nos collègues occidentaux ne peuvent pas faire», a-t-il enchaîné.

L’objectif de la coopération dans le cadre des BRICS, a souligné le chef de la diplomatie russe, est de créer les conditions nécessaires à la croissance économique des pays participants, et le développement du partenariat dans le cadre de cette organisation est une priorité stratégique pour Moscou, qui préside cette année le groupe.

Selon lui, après l’adhésion de cinq nouveaux pays membres aux BRICS en début d’année (Arabie Saoudite, Égypte, Éthiopie, Émirats arabes unis, Iran), les pays de l’association occupent plus de 30% de la superficie terrestre et regroupent 3,6 milliards d’habitants, soit 45% de la population mondiale.

Le PIB total à parité de pouvoir d’achat, si l’on prend les cinq pays fondateurs des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), a dépassé celui du G7, a rappelé le ministre russe, citant les données du Fonds monétaire international (FMI) : fin 2023, les cinq pays fondateurs des BRICS affichaient un PIB de 58 900 milliards de dollars (33,5% du PIB mondial), tandis que ceux du G7 pesaient 5 000 milliards de moins.

Pavel Knyazev, sous-sherpa de la Fédération de Russie au sein des BRICS, avait précédemment déclaré que la Russie attendait environ 20 à 25 pays au Conseil des ministres des Affaires étrangères des BRICS prévu les 10 et 11 juin à Nijni Novgorod.

Lire la suite de l’article

Source : RT en français

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Mali : Visite d’amitié et de Travail du président sénégalais : Bassirou Diomaye Faye à Bamako pour le renforcement des liens historiques
Next post Le Président sénégalais “ne désespère pas de voir la CEDEAO repartir sur des bases nouvelles”

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *