0 0
Read Time:5 Minute, 23 Second

Récemment, un avion de fabrication chinoise loué par l’Indonésie est arrivé à Jakarta, la capitale de ce pays. Il s’agissait de la première location transfrontalière d’un avion chinois faite par la Chine et réglée en yuans chinois offshore…


À mesure que la Chine conclut des accords avec davantage de partenaires commerciaux et renforce l’utilisation des monnaies locales dans les transactions commerciales et financières internationales, les transactions transfrontalières entre la Chine et d’autres pays devraient bénéficier d’une plus grande commodité, ce qui offrira de nouvelles opportunités de coopération en matière de commerce et d’investissement bilatéraux et régionaux.

Selon Cai Qingfeng, professeur à l’École d’économie de l’Université de Xiamen et vice-doyen de l’Institut de recherche sur l’Initiative « La Ceinture et la Route » de l’université, le recours au règlement en monnaie locale s’aligne sur le commerce croissant entre la Chine et les pays et régions concernés, reflétant une demande croissante d’échanges commerciaux.
« La Chine est devenue le principal partenaire commercial de plus de 140 pays et régions, et son commerce total de marchandises se classe au premier rang mondial. La Chine reste le plus grand partenaire commercial de l’ASEAN depuis des années. Elle est également le plus grand partenaire commercial de l’Afrique et le deuxième d’Amérique latine », a déclaré M. Cai, soulignant que la Chine entretient des relations économiques et commerciales étroites avec les principales économies du monde et que son économie est profondément intégrée dans les chaînes industrielles, d’approvisionnement et de valeur mondiales.
« Cela offre un large éventail de scénarios d’application et de demandes pratiques pour promouvoir le règlement en monnaie locale », a-t-il noté.
La Chine et les pays concernés ont obtenu des résultats fructueux dans les accords bilatéraux de règlement en monnaie locale. Ainsi, en septembre 2021, la Banque populaire de Chine et la Banque d’Indonésie ont annoncé le lancement d’un cadre de coopération visant à promouvoir l’utilisation des monnaies locales pour le règlement des échanges commerciaux bilatéraux et des investissements directs entre la Chine et l’Indonésie, faisant de l’Indonésie un nouveau pays partenaire de l’Initiative « La Ceinture et la Route » établissant un accord bilatéral de règlement en monnaie locale avec la Chine, après le Vietnam, le Laos, la Russie et six autres pays.
Début 2023, la Chine et le Brésil ont signé un protocole de coopération pour mettre en œuvre progressivement l’accord de compensation du yuan au Brésil. De son côté, le Brésil a annoncé qu’il procéderait à des règlements commerciaux bilatéraux avec la Chine en utilisant la monnaie locale.
En mars 2023, des entreprises chinoises et françaises ont réalisé le premier échange transfrontalier de gaz naturel liquéfié réglé en yuans.
« Le règlement en monnaie locale, motivé par la demande d’échanges économiques et commerciaux, est un choix mutuellement bénéfique qui correspond aux intérêts des deux parties », a noté Zou Jingxian, professeur agrégé à l’Académie nationale de développement et de stratégie de l’Université Renmin de Chine. La Chine, a-t-il indiqué, entretient des liens économiques et commerciaux étroits avec les pays partenaires de de l’Initiative « La Ceinture et la Route » et d’autres membres du Partenariat économique régional global, ajoutant que la demande commerciale constitue une base solide pour promouvoir la coopération en matière de règlement en monnaie locale entre la Chine et ses partenaires étrangers.
« L’utilisation du règlement en monnaie locale peut rationaliser le processus de change, réduire les coûts économiques et temporels des transactions et faciliter les échanges transfrontaliers. Dans le même temps, le règlement en monnaie locale permet d’éviter les risques de change causés par les fluctuations de la valeur des du dollar américain, réduisant ainsi les pertes de change et atténuant la pression sur les réserves de change », a pour sa part expliqué M. Cai.
Selon Marcos Pires, directeur de l’Institut d’économie et d’études internationales d’Université d’État de São Paulo, au Brésil, « le recours au règlement en monnaie locale encouragera les entreprises brésiliennes à participer activement à la chaîne industrielle chinoise, en particulier dans des domaines tels que les véhicules électriques, l’énergie propre, la biotechnologie et l’agriculture de précision ». D’un point de vue financier, le règlement en monnaie locale peut générer une quantité importante de capitaux en réal brésilien et en yuan chinois, stimulant ainsi les investissements directs, a-t-il ajouté.
Selon les données de la Banque populaire de Chine, les recettes et paiements transfrontaliers de la Chine en yuans chinois ont totalisé 52 300 milliards de yuans en 2023, soit une croissance de 24,2% d’une année sur l’autre. En particulier, les paiements transfrontaliers en yuans pour le commerce de marchandises ont représenté 25% du total des paiements transfrontaliers pour le commerce de marchandises en devises nationales et étrangères au cours de la même période, soit une augmentation de 7 points de pourcentage par rapport à 2022.
A la fin 2023, la couverture du système de paiement interbancaire transfrontalier s’était étendue à 182 pays et régions dans le monde. Par ailleurs, a souligné Mme Zou, le yuan chinois jouit d’une forte crédibilité internationale, la puissance globale de la Chine, sa politique monétaire responsable, sa croissance économique stable et ses réserves de change suffisantes sont de nombreux facteurs qui rassurent les autres pays quant à l’acceptation et à l’utilisation du renminbi. Elle a également souligné qu’une monnaie largement utilisée pour le règlement ne peut être séparée d’un système de paiement efficace. Et actuellement, la Chine est à l’avant-garde mondiale dans des domaines tels que les paiements mobiles et les monnaies numériques.
Selon Cai Qingfeng, la promotion par la Chine de la coopération en matière de règlement en monnaie locale avec d’autres pays et régions est par ailleurs propice à la promotion du développement diversifié du système monétaire international et à la réduction de l’impact négatif de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine et des risques de change sur les fondamentaux économiques internationaux.
« La coopération en matière de règlement en monnaie locale entre la Chine et les pays et régions concernés libérera davantage le potentiel de commerce et d’investissement de l’économie mondiale », a noté Cai Qingfeng, ajoutant que le soutien à la coopération en matière de règlement en monnaie locale continuera à créer des conditions favorables aux échanges commerciaux et d’investissement entre la Chine et les pays participant à la construction conjointe de l’Initiative « La Ceinture et la Route », à renforcer les liens économiques entre la Chine et les régions concernées et à encourager les investissements et la facilitation du commerce dans la région.
Source : Malijet

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Mali : Démarrage de l’hivernage : Pourquoi peu de pluies sur Bamako et Environs ?
Next post BAMAKO : Des leaders politiques interpellés par la gendarmerie nationale.

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *