0 0
Read Time:2 Minute, 7 Second

Le Comité d’enquête russe a rapporté ce 25 juin que l’ogive du missile tiré par les forces de Kiev en janvier dernier contre un Il-76 transportant des prisonniers ukrainiens avait explosé devant le poste de pilotage…

«La disposition des éléments des fragments structurels de l’avion a permis d’établir que l’explosion de l’ogive du missile s’est produite devant le poste de pilotage, par le haut, vers la gauche dans la direction du vol», a déclaré ce 25 juin la porte-parole du Comité d’enquête russe, Svetlana Petrenko.

Le 24 janvier dernier, la Russie avait annoncé que l’armée ukrainienne avait abattu près de Belgorod un appareil russe Il-76 transportant 74 personnes, dont 65 prisonniers de guerre ukrainiens qui allaient être échangés.

«D’après l’analyse des enregistrements vidéo des caméras de surveillance externes, l’avion a été touché par un premier missile à une altitude d’environ 4 000 mètres», a rapporté le Comité.

«Le deuxième missile n’a pas atteint la cible et s’est autodétruit», a-t-il ajouté. Les enquêteurs russes ont enregistré de multiples dégâts, caractéristiques selon eux de la pénétration des éléments d’un missile guidé anti-aérien.

«Sur la base des résultats d’un examen technique approfondi, des missiles lancés par un système [de missiles] depuis le territoire de la région de Kharkov en Ukraine ont été détectés grâce à la surveillance objective de la reconnaissance radar», a précisé Svetlana Petrenko.

Le Comité d’enquête a ajouté disposer de données sur les unités des forces armées ukrainiennes qui sont armées de tels systèmes de missiles.

L’enquête se poursuit pour identifier les responsables «En coopération avec le ministère russe de la Défense, les travaux se poursuivent pour identifier les responsables impliqués dans l’organisation de cet acte terroriste en vue de les poursuivre ultérieurement», a conclu Svetlana Petrenko.

«Un partenaire européen a fourni l’intercepteur Patriot qui a frappé l’avion-cargo russe Ilyushin-76 le 24 janvier, selon des responsables américains informés de l’incident», avaient écrit le 8 février dans le New York Times les reporters Marc Santora et Julian Barnes, confirmant les déclarations de Moscou.

«L’avion a été abattu, cela a déjà été établi avec certitude, par un système Patriot américain», tiré depuis «le territoire contrôlé par les forces ukrainiennes», avait en effet déclaré le 31 janvier dernier Vladimir Poutine.

Les États-Unis sont, depuis décembre 2022, les premiers fournisseurs de ces systèmes de missiles guidés Patriot à Kiev, fabriqués par l’entreprise Raytheon. En Europe, l’Allemagne et les Pays-Bas ou fourni de tels lanceurs à l’Ukraine

Lire la suite de l’article

Source : RT en français

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Macron recule-t-il? La France n’ira pas «s’engager sur le sol ukrainien demain», déclare le Président français
Next post Le Président de la Transition à l’issue de sa visite au Burkina Faso : «Nous avons décidé de sortir des partenariats de façade»

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *