0 0
Read Time:2 Minute, 8 Second

Dans un sondage OpinionWay publié ce 28 juin, le Rassemblement national gagne deux points dans les intentions de vote aux élections législatives, devançant nettement le Nouveau Front populaire ainsi que la majorité présidentielle qui, elle, recule de deux points…

À 48 heures du premier tour des législatives anticipées, le Rassemblement national (RN) attaque ce scrutin en position de force.

Selon le dernier baromètre LegiTrack d’OpinionWay-Vae Solis pour Les Échos et Radio classique publié ce 28 juin, le RN est donné premier dans les urnes en rassemblant 38% des intentions de vote…

Le parti emmené par Jordan Bardella enregistre même une hausse de deux points par rapport au 21 juin. En marge d’un RN très largement dominant, les intentions de vote pour un candidat «divers droite» ou Reconquête s’effondrent, à respectivement 2 et 1%.

Même phénomène à gauche, où le Nouveau Front populaire domine avec 28% des intentions de vote, en stagnation depuis la dernière enquête.

Autour de l’alliance de gauche, les sondés ne sont que 1% à déclarer vouloir accorder leur vote à un candidat de «l’extrême gauche», «écologiste» ou «divers gauche».

Au milieu, Ensemble pour la République et ses alliés sont donnés à 20%, en recul de deux points sur une semaine.

Les Républicains sont, quant à eux, donnés à 6% des intentions de vote.

Vers une participation historique ?

Une tendance générale qui ressort également d’un sondage Elabe pour BFMTV et La Tribune Dimanche, également publié ce 28 juin. Dans celui-ci, le RN est donné à 36%, devant le Nouveau Front populaire à 27,5%, à la différence prêt que ce dernier y progresse de 0,5 point sur une semaine et que les LR sont donnés à 9%.

Du côté du camp présidentiel, le score de ce sondage est le même avec 20% d’intentions de vote. Toujours selon cette enquête d’Elabe, le Rassemblement national obtiendrait une majorité relative voire absolue à la chambre basse du Parlement français, avec un nombre de sièges compris entre 260 et 295.

Le Nouveau Front populaire en obtiendrait entre 155 à 175. Le camp présidentiel obtiendrait, quant à lui, entre 85 et 105 sièges., soit un très net recul par rapport aux 245 sièges qu’il comptait dans l’hémicycle du Palais Bourbon avant la dissolution annoncé le 9 juin par Emmanuel Macron.

Enfin, toujours selon OpinionWay, la participation le 30 juin pourrait atteindre 65%, soit nettement plus que les 47,5% observés lors du premier tour des législatives en 2022.

Lire la suite de l’article

Source : RT en français

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Éditorial : Non, c’est faux, je ne suis contre ni la transition, ni le président Goïta, ni le Mali !
Next post Présidentielle américaine : panique chez les démocrates après la prestation «désastreuse» de Biden

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *