0 0
Read Time:1 Minute, 47 Second

Le Royaume de Suède compte fermer avant fin 2024, ses représentations diplomatiques au Burkina Faso et au Mali et souhaite ouvrir une autre, en 2025, au Sénégal, en raison « d’une révision stratégique » de sa présence en Afrique de l’Ouest, a appris l’AIB lundi…


« Le gouvernement suédois a pris le 20 juin 2024, la décision de fermer les ambassades de Suède à Ouagadougou (Burkina Faso) et à Bamako (Mali). La fermeture des deux ambassades devrait être achevée d’ici la fin de l’année en cours », a répondu lundi, l’ambassade de Suède à Ouagadougou, dans un courriel à l’AIB.
Selon la même source, « cette décision est la conséquence d’une révision stratégique de la présence diplomatique de la Suède en Afrique de l’Ouest ».
« La Suède estime que, afin de mieux relever les défis transfrontaliers en matière de développement et de sécurité, son engagement au Sahel et en Afrique de l’Ouest doit se caractériser désormais par une approche régionale plus affirmée », lit-on encore dans le courriel.
« Afin de maintenir un engagement efficace et visible au Sahel et de renforcer l’implication de la Suède en Afrique de l’Ouest, le gouvernement a l’intention d’établir une ambassade à Dakar (Sénégal) avec un large mandat géographique et thématique. La Suède mène actuellement des discussions avec le Sénégal sur les conditions de cette ouverture et souhaite que celle-ci ait lieu en 2025 », a ajouté l’ambassade dans sa note.

Toutefois, la Suède dit vouloir conserver ses relations bilatérales de longue date avec le Burkina Faso et le Mali.
En rappel, le Burkina Faso, sous la conduite du capitaine Ibrahim Traoré, a opté pour une diplomatie ouverte à tous les pays respectueux de sa souveraineté et dans un esprit gagnant-gagnant dans tous les domaines de coopération.
Le 28 juin 2024, dix nouveaux ambassadeurs en provenance de l’Allemagne, de la Russie, des Etats-Unis d’Amérique, de l’Algérie, du Venezuela, du Rwanda, du Royaume d’Espagne, de la Guinée-Bissau, de la Pologne et du Pakistan, ont présenté leurs lettres de créances au Président du Faso.

Source : AIB

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Montée de l’extrême droite en France, quelles conséquences pour l’Afrique francophone ?
Next post Succès électoral de l’extrême droite en France : la presse internationale fustige Macron

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *