0 0
Read Time:1 Minute, 57 Second

– Le militant des droits de l’homme Biram Ould Dah Abeid est arrivé en deuxième position avec 22,10 % des voix, selon les résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante. Le président sortant mauritanien Mohamed Ould El-Ghazaouani a remporté l’élection présidentielle avec 56,12 % des voix, tandis que le militant des droits de l’homme Biram Ould Dah Abeid est arrivé en deuxième position avec 22,10 % des voix, a annoncé ce lundi la Commission électorale nationale indépendante…


Hamadi Ould Sidi el Moctar, chef du parti islamiste d’opposition Rassemblement national pour la réforme et le développement, est arrivé en troisième position avec 12,76% des voix, a indiqué l’autorité électorale, qui a achevé le dépouillement de l’élection présidentielle tenue samedi…


El-Aid Ould Mohamedan, avocat et député de l’opposition, a terminé quatrième avec 3,57% des voix, suivi de l’homme politique Mamadou Boukari avec 2,39% et Atouma Soumare avec 2,06%. L’inspecteur des finances Mohamed Lemine El Mourtaji El Wafi n’a obtenu que 1% des voix.

Les pays africains invités à accélérer la mise en œuvre de la ZLECAf
Les électeurs mauritaniens se sont exprimés samedi pour élire un nouveau président, parmi les sept candidats en lice. Selon les chiffres de l’autorité électorale, le pays compte 1,9 million d’électeurs inscrits sur une population d’environ 4,5 millions d’habitants, avec un taux de participation de 55,39 %.
Dans la soirée de dimanche, le candidat de l’opposition Biram Ould Dah Abeid a rejeté les résultats des élections, les qualifiant de « coup d’État électoral ».
Il a annoncé qu’il ferait désormais campagne pour une enquête sur les résultats des élections, qu’il a qualifiés de « fraude ».
Parallèlement, le ministère mauritanien de l’Intérieur a annoncé tôt lundi que ses forces de sécurité avaient réprimé des « émeutes » consécutives à l’annonce des résultats des élections.
Le ministère a déclaré que ses forces avaient réagi à des « émeutes » impliquant « des incendies de pneus, des perturbations de la circulation et des tentatives d’intimidation de citoyens pacifiques et de dégradation de leurs biens ».
« Les forces de sécurité ont rapidement réagi à ces actes de vandalisme et ont entièrement contrôlé la situation », a ajouté le ministère.
La Mauritanie a connu plusieurs coups d’État entre 1978 et 2008, l’année 2019 marquant le premier passage pacifique du pouvoir entre des présidents élus depuis son indépendance de la France en 1960.


Source : Anadolu

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Transport au Mali : Le rôle des voies de communication dans l’économie malienne
Next post Le président de la transition du Mali en visite éclair au Burkina Faso : Assimi Goita et Ibrahim Traoré face aux défis du moment

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *