0 0
Read Time:1 Minute, 19 Second

Dans un article publié ce vendredi 5 juillet, le journal Le Monde affirme qu’au soir de la dissolution de l’Assemblée Nationale par Emmanuel Macron, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin aurait déclaré : « le 7 juillet, les blédards seront partis et ne voteront pas LFI », en référence à la date du second tour des élections législatives anticipées…

Le macroniste en campagne à Tourcoing a immédiatement démenti les propos qui lui sont attribués. « Ces propos sont purement faux et diffamatoires. À 24 heures du vote, c’est une grossière fake news (fausse information). Je dépose plainte pour diffamation contre tous ceux qui la relaieront. La démocratie vaut mieux que les mensonges. Dimanche battons le RN », a-t-il affirmé sur X.

Relayée sur les réseaux sociaux, la citation à caractère raciste a fait réagir. « Après avoir fait voter une loi raciste dans l’hémicycle, Gérald Darmanin continue de se faire le porte-parole de l’extrême droite », a fustigé l’insoumis Thomas Portes. Le coordinateur de la France Insoumise (LFI) Manuel Bompard s’est quant à lui contenté de quelques émojis circonspects.

Dans la dixième circonscription du Nord où Gérald Darmanin est candidat à sa réélection, le ministre de l’Intérieur est arrivé en tête au premier tour avec 36,03 % des voix, suivi du candidat du Rassemblement national Bastien Verbrugghe à 34,31 % et de Leslie Mortreux pour le Nouveau front populaire à 24,83 %. Cette dernière a fait le choix de se désister pour le second tour, dans le but faire barrage à l’extrême droite.


Source : Le Parisien

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Comment Marine Le Pen a bouleversé la politique française
Next post Arrivée à Niamey du président du Burkina Faso pour le premier sommet de l’AES

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *