0 0
Read Time:1 Minute, 8 Second

Paris a lancé une enquête contre Mahamat Idriss Itno pour des biens mal acquis. Cette affaire “alimente un sentiment de suspicion d’ingérence et de néocolonialisme”, surtout sur fond de rapprochement du Tchad avec la Russie, estime auprès de Sputnik Afrique Ahmat Tahir Bakhit, chargé des relations extérieures de la Maison russe au Tchad…

L’enquête lancée en France contre le Président tchadien illustre “un double standard difficilement acceptable”, a déclaré ce jeudi 4 juillet à Sputnik Afrique Ahmat Tahir Bakhit, chargé des relations extérieures de la Maison russe au Tchad.


“L’affaire soulève un malaise palpable: serait-il concevable qu’un juge africain ouvre une enquête sur un dirigeant français, sans que cela ne provoque un tollé général en France? L’hypothèse semble impensable, illustrant un double standard difficilement acceptable”, a indiqué Akhmat Tahir Bakhir.

L’expert tchadien rappelle que cette affaire a été ouverte par la France qui a un passé colonial douloureux avec le Tchad.
C’est une “tentative malhonnête visant à déstabiliser le Président tchadien qui se rapproche de plus en plus de la Russie”, sel

on lui.


“L’Afrique est entrée dans une nouvelle ère où elle revendique sa souveraineté et la liberté de choisir ses partenaires. Il est temps que certains pays occidentaux abandonnent leur posture condescendante et prennent conscience de cette nouvelle donne géopolitique”, a estimé le responsable.

Source : Sputnik

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Justice : Mohamed Ali Bathily placé en garde à vue
Next post Niamey retire au groupe canadien GoviEx le permis d’exploitation d’un important gisement d’uranium

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *