0 0
Read Time:5 Minute, 23 Second

Comme article sur commande on peut et on doit pouvoir mieux faire, surtout de la part de ce prétendu spécialiste autoproclamé du football africain à la personne de Doucet, qui ne s’est même pas donné la peine de consulter les textes maliens….

Parce que l’objectif est ailleurs, salir et s’acharner contre un homme dont l’élection pour un second mandat contrarie fort les ambitions d’un quidam qui se croit caché depuis Paris où il joue le marionnettiste en manipulant des médias français bannis au Mali, des journalistes et certains anciens joueurs. Un véritable tissu de mensonges destinés à jouer sur les émotions de l’opinion et des pouvoirs publics contre la Fédération malienne de football et le ministère, car les sélections nationales relèvent plutôt du ministère en charge des Sports.
Tout comme Mamoutou Touré et la Fédération malienne de football n’ont jamais demandé à qui que ce soit et encore moins aux joueurs de lui rendre visite en prison. Sait-il seulement ce journaleux que la prison au Mali c’est aussi sérieux que dans son pays ?  Personne à la Fédération ne s’est exprimée publiquement sur aucun plateau de télévision pour s’en prendre au ministre des Sports ou à Eric Sékou Chelle. Quand le département des Sports et la Fédération le recrutaient, le ministre Fomba n’était même pas encore en place.
Heureusement qu’au ministère des Sports et à la Fédération nous avons affaire à des gens avertis qui ne tomberont pas dans le grossier piège qui se cache derrière les élucubrations de ce pseudo journaliste français. Suffisamment structuré pour le monde du football malien a porté 2 fois sur lui et ses listes.

Oui, parce qu’il s’agit d’un scrutin de liste et non l’élection d’un homme qui ensuite constitue son équipe.
Cet homme prétendument atypique continue d’avoir l’attention de ses collègues de la Fifa et de la Caf, pas du tout dupes de la stratégie qui a consisté à l’embastiller à une dizaine de jours de l’élection, croyant ainsi pouvoir le faire perdre.
Peine perdue, car sa liste avait déjà été validée par le double degré de niveau de la Commission électorale de la Fédération malienne de football et enregistrée à la Fifa qui se fera représenter par au moins 3 délégués et la Caf par 2 délégués dont son premier vice-président Me Adrien Senghor ci devant président de la Fédération sénégalaise de football le jour de l’élection. Ayant perdu avant et après l’élection tous leurs recours devant le Tas qui les a d’ailleurs condamnés à leur (Mamoutou Touré et la Fémafoot) rembourser leurs frais de procédures. Cet homme atypique me semble tout de même bien structuré quelque part.
Battus à plate couture sur le plan juridique, maintenant ils espèrent créer un différend entre la Fémafoot et les pouvoirs publics pour dissoudre la Fédération et faire encourir au Mali une suspension. Oui, le football malien et les Maliens peuvent crever, pourvu seulement que Mamoutou Touré et son équipe tombent pour qu’ils puissent s’installer à leurs places. Finalement tout est vanité a dit le poète. Sinon, comment le simplement congédiement d’un sélectionneur doit aboutir à pareilles diarrhées verbales ou écrites. En quoi cela regarde un joueur fût-il capitaine à prendre la parole comme s’il avait consulté avant de le recruter ? Joueurs auxquels pourtant grief n’a été fait par personne pour le résultat (nul) de Johannesburg suite à ce laborieux voyage ?
Joueurs qui devaient tout de même des excuses au peuple malien pour la défaite de Bamako contre le Ghana alors qu’ils étaient sur place 8 jours plutôt à Bamako.
Sachons raison garder. À supposer même qu’il ait eu quelque chose à dire, les réseaux sociaux n’étaient pas le lieu indiqué pour le faire.  On ne montre jamais son pays avec la main gauche.
J’aurais été ministre des Sports, je me passerai désormais des services de tels athlètes qui ne respirent plus à la hauteur du contexte et des défis multiformes auxquels le Mali est confronté depuis plus de 10 ans. Ils sont dans leurs bulles et peut être au service d’autres agendas, consciemment ou inconsciemment. Comme indiqué plus haut, Sékou qui était bien au courant du sort qui l’attendait à son retour à Bamako qu’il a finalement refusé de rejoindre après le match de Johannesburg ainsi que les initiés savent ce qu’il en est en la matière. Parce que son contrat a bien un début et une fin. Le Mali n’est pas fermé à cela parce que c’est la règle en la matière. Toutefois, il est libre d’en référer à la Fifa ou au TAS si le Mali refuse de faire face à des demandes non prévues dans son contrat. Cela dit, le football malien survivra à cette vraie fausse et artificielle crise.
Oui, les jeunes pousses prendront dignement le relais de ce groupe de joueurs désormais installés dans la dissidence. Nous avons encore en mémoire comment Georges Weah a porté sur ses seules épaules l’équipe nationale du Liberia pendant toutes ces années où le pays fut en guerre civile.
C’est le lieu pour moi de rendre un vibrant hommage à tous les professionnels maliens qui avant eux ont servi leur pays sans jamais le dénuder sur la place publique au grand bonheur de ses ennemis.
Oui, c’est tout simplement le Mali que l’on humilie à travers de surcroît la plume d’un français. Mais Dieu saura reconnaitre les siens. Aucune adversité ne doit conduire à calomnier davantage et à cracher sur un adversaire déjà à terre.
Malheureusement, j’apprends à mon grand désarroi par le biais de cette affaire que, désormais le malien sait tirer sur une ambulance ou un corbillard.
Je demande aux personnes (anciens jours et dirigeants) installer à l’intérieur et en dehors du Mali qui se cachent derrière ses médias français de foutre la paix à notre Pays et à son football, car le Mali a d’autres problèmes plus sérieux à résoudre que vos balivernes. Je demande aux joueurs en activité d’être des citoyens de Mali Kura en prenant comme modèle l’emblématique capitaine des Aigles Seydou Kéita et de ne pas se laisser influencer par les anciens joueurs installé en France qui ont un seul dessein déstabilisé le football malien.
  I.S (Consultant)
Source : Aujourd’hui-Mali

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Mercenariat pour déstabiliser la FEMAFOOT : C’est raté pour le français Phillipe Doucet !
Next post Le sommet de l’AES intervient sur fond de désir “de non-retour dans un ensemble esclavagiste”

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *