0 0
Read Time:2 Minute, 36 Second

Le Président de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite  (OCLEI), Dr Moumine Guindo et le Président de l’Autorité de Protection des Données à caractère Personnel (APDP), Pr Mamoudou Samassékou ont procédé à une signature de convention de partenariat. C’était hier vendredi 5 juillet 2024 au siège de l’APDP, en présence des Commissaires et cadres de l’APDP ; ainsi que des cadres de l’OCLEI ; entre autres…


Au cours de son allocution, le Président de l’Autorité des Données à caractère Personnel (APPD), Pr Mamoudou Samassékou a déclaré que cette signature de convention de partenariat avec l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) marque une étape cruciale dans l’engagement commun des deux autorités pour renforcer la protection des données personnelles dans le cadre de la lutte contre la corruption en République du Mali.






Pour lui, ce partenariat avec l’OCLEI est la réponse à la mission de l’APDP, qui est de garantir la protection des données personnelles et la vie privée de nos concitoyens. Qui est d’autant plus essentiel dans un contexte où la collecte et le traitement des données sont incontournables pour lutter contre l’enrichissement illicite.


En effet, cette convention de partenariat entre les deux organismes est le fruit de réflexions profondes et de discussions constructives, repose sur plusieurs axes de collaboration clés à savoir: le renforcement de la coopération ; la sensibilisation ; le partage d’expériences et le renforcement des capacités.       >>

Selon lui :  « s’agissant du renforcement de la coopération, les deux Autorités uniront leurs efforts pour mettre en place des actions communes, partager leurs expertises et développer des initiatives visant à promouvoir la culture de protection des données personnelles et la transparence. Concernant la sensibilisation, il est crucial de mettre un accent particulier sur la sensibilisation du grand public sur les enjeux de la protection des données et de la lutte contre la corruption à travers des campagnes conjointes. Quant au dernier axe, le partage des meilleures pratiques et des leçons apprises, renforcera leurs capacités à faire face aux défis actuels et futurs ».


Ainsi :  « nos formations conjointes amélioreront les compétences de nos équipes et garantiront une réponse adéquate aux exigences de leurs missions respectives ».


Toutefois, il estime que cette convention est le début d’un partenariat qu’ils souhaitent durable et fructueux, conclue pour une durée de trois ans, avec une possibilité de renouvellement.

Pour sa part le Président de l’OCLEI, Dr Moumini Guindo a aussi confirmé le lien de travail des deux organisations, qui ouvrira la voie à une nouvelle ère de collaboration, axée sur la protection des données personnelles et la lutte contre la corruption

A l’en croire :  « les enquêtes que font les agents de l’OCLEI ont un lien direct avec les données personnelles. Pour cela, elles mettent à jour les informations relatives aux patrimoines et aux situations personnelles, participant ainsi au droit patrimonial et extra patrimonial. C’est à dire, les actions  conjointes devraient avoir un impact significatif sur la promotion de la transparence et le respect des lois, au bénéfice de tous les citoyens« .


Les temps forts de cette cérémonie ont été marqués par  une photo de famille et une collation.

Aissetou Cissé

ÉchosMédias

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Conseil National de Transition : Projet de loi autorisant la ratification de l’accord sur la coopération militaire et technique entre le Mali et la Russie adopté à l’unanimité.
Next post SOMMET AES : Départ du Président de la Transition pour Niamey

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *