0 0
Read Time:4 Minute, 34 Second

Le Jeudi 4 juillet, pour marquer le premier anniversaire de sa prise de fonction à la tête du ministère de la jeunesse et des sports, chargé de l’instruction citoyenne et de la construction citoyenne, le Ministre Abdoul Kassim Fomba a animé une conférence de presse au Palais des Sports Salamatou Maïga . Il s’agissait pour lui de parler de ses grandes réalisations, les chantiers ouverts et les défis à atteindre à la tête de ce département. A la lumière de sa communication, il est crédité d’un bilan salutaire en un an d’exercice…

Nommé au début du mois de juillet 2023 à la tête du département stratégique de la jeunesse et des sports à la suite du remaniement ministériel effectué par le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goita, Abdoul KASSIM Fomba a vite imprimé ses marques pour créer la différence avec son prédécesseur qui était un véritable ‘’m’as-tu vu’’.


C’est une lapalissade d’affirmer que ce département est si cher au Chef de l’Etat, qui a accordé un rôle prépondérant aux jeunes dans l’édification du Malikura. La jeunesse a été choisie par le Président de la Transition comme la couche prioritaire de cette transition. C’est pourquoi il a une fois affirmé que son échec sera celui de toute la jeunesse malienne Ainsi, pour mener à bien la vision du Chef de l’Etat en ce qui concerne la jeunesse, il a fallu aux autorités de la transition de jeter leur dévolu sur un cadre compétent, doté d’un leadership avéré pour rassembler l’ensemble de la jeunesse malienne et imprimer de la bonne gouvernance dans le domaine des sports ainsi que de promouvoir l’instruction civique et la construction citoyenne. C’est pourquoi, le choix porté sur Abdoul Kassim Fomba n’est pas le fruit du hasard. Pour preuve, depuis sa nomination, il s’est mis à travailler pour mener à bien le plan d’actions du gouvernement de la transition pour la jeunesse, les sports, l’éducation civique et citoyenne.

En effet, pour l’épanouissement de la jeunesse malienne pour le bien du Mali et la promotion des sports et la citoyenneté, il a mis en œuvre un certain nombre de projets qui ont connus des succès. Parmi lesquels, on peut noter le lancement de la Brigade de citoyenneté, l’organisation du Camp national des Pionniers du Mali, la finalisation du document de la Politique nationale de Volontariat pour la valorisation et la promotion du volontariat national. S’y ajoutent, les Etats généraux de la jeunesse pour parler de la jeunesse et de son rôle pour la refondation de notre pays, le championnat de citoyenneté, la mobilisation des milliers de jeunes lors des grands évènements du Mali.

Au niveau des sports, il a, à son actif entre autres actions, l’organisation des marches citoyennes et sportives, la promotion des disciplines peu connues, l’organisation et la mobilisation réussies lors de la CAN en Côte d’Ivoire, la systématisation du paiement des primes des joueurs, des entraineurs et autres staffs d’encadrement, le bon contrôle et suivi des travaux de rénovation des principaux stades du Mali entamés par les autorités de la transition, la formation à l’endroit des médecins du sport, l’organisation des visites aux directions nationales des infrastructures  sportives, la relecture des textes sur le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) et surtout « Minisiri Ka kéné », qui est un espace d’échanges entre le ministre lui-même et les organisation de la jeunesse.

Le Ministre s’est dit « satisfait mais, pas beaucoup » de son bilan

Pour  le Ministre Abdoul Kassim Fomba, la Jeunesse occupe une place importante dans le développement de chaque pays. Et en tant que jeune, il a appelé la jeunesse malienne à se donner la main et de travailler pour le progrès de notre pays. A l’en croire, son bilan peut être jugé satisfaisant à la lumière de ce qui a été accompli par son équipe sur tous les plans. L’occasion pour lui de remercier les autorités de la transition qui lui ont placé toute leur confiance pour qu’il gère les affaires de la jeunesse et du sport au Mali. Et de poursuivre que depuis sa nomination jusqu’à maintenant, il a toujours le soutien sans cesse de celles-ci. A cet effet, malgré que son bilan soit satisfaisant, il reconnaît à juste titre qu’il reste beaucoup de choses à faire dans son département. Pour lui, le sport est un facteur important de développement, de cohésion et d’intégration. Raison pour laquelle ; il dira que son département s’est beaucoup investi dans ce domaine pour que notre pays ait des résultats probants. « Aujourd’hui, on peut être fiers, notre grand stade est homologué, des sélections nationales viennent jouer leur match à domicile chez nous. En plus, certains de nos stades sont en train d’être rénovés »,a-t-il dit. Il a tenu à remercier les membres de son cabinet qui l’accompagnent jour et nuit pour la réussite de sa mission. Il a déclaré que son département travaille pour la professionnalisation des disciplines sportives dans notre pays en mettant en place des ligues nationales. Pour ce faire, il a encouragé l’ensemble des sportifs maliens à mouiller le maillot pour les sélections nationales. Reconnaissant des petites failles dans sa gestion, il dira qu’il a besoin des conseils des journalises notamment sportifs pour que les défis soient relevés.

Adama Tounkara

Source : Le Sursaut

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post CEDEAO Versus AES : Le Tort de l’une donne-t-il raison à l’autre ?
Next post Mamala à la CMSS : La Caisse citée en référence suite à la tenue de ses prouesses dans la gestion de la pension, en particulier les pensionnés du Mamala

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *