1 0
Read Time:4 Minute, 3 Second

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement M. Choguel Kokalla Maïga accompagné par plusieurs membres du gouvernement a présidé la 28ème commémoration du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994. C’était samedi 30 avril 2022 à l’Hôtel de l’Amitié, en présence de l’Ambassadeur du Rwanda au Mali, SE Jean Pierre Karabaranga ; la Présidente de la communauté rwandaise au Mali, Mme Alice Gasarabwé ; entre autres.

Organisé par la communauté rwandaise au Mali en collaboration avec l’Ambassade de la République du Rwanda au Mali, cette 28ème commémoration du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994, est placée sous le thème: «mémoire-unité-renouveau».

Après avoir observé une minute de silence à la mémoire des victimes, la Présidente de la communauté rwandaise au Mali Mme Alice Gasarabwé a rappelé que cette commémoration du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 est destinée à rendre hommage aux victimes et à restaurer leur dignité, ainsi qu’à accomplir d’autres actions visant à faire face aux conséquences du génocide, tout en luttant pour qu’il ne se reproduise plus jamais.

«La mémoire toujours vivace de nos disparus : parents, frères et sœurs, proches, les grands-parents, les voisins, les amis, les oncles, tantes, cousins et cousines brutalement arrachés à l’affection des leurs, brutalement exterminés. Tous ceux et celles qu’on ne reverra plus jamais», a-t-elle laissé entendre.

En effet, l’assemblée générale des Nations Unies a adopté une décision désignant le 7 avril comme ‘’Journée Internationale de réflexion sur le génocide de 1994 contre les Tutsi au Rwanda.

Ainsi, la date du 7 avril 1994 est restée à jamais gravée dans la mémoire du peuple rwandais. Une page sombre de l’histoire de ce pays, qui en seulement 100 jours : «du 7 avril au 4 juillet 1994 plus d’un million de vies des Tutsi innocents et d’autres qui se sont opposés ont été brutalement exterminés, laissant une marque ineffaçable sur leur conscience nationale».

Avant de terminer son intervention, elle a félicité les héros dirigés par SE Paul Kagamé, qui ont arrêtés le génocide et libéré le pays avec la détermination des rwandais de tous horizons se sont déterminés à construire un avenir pacifique et prospère, un processus de guérison, d’unité et de réconciliation qui est une base solide pour le développement durable de tout pays.

Aux dires de SE l’Ambassadeur de la République de Rwanda au Mali, SE Jean Pierre Karabaranga : «la commémoration comme celle d’aujourd’hui permet de rendre hommage aux victimes emportées par cette folie humaine, mais aussi elle réconforte les familles des victimes qui ont perdu les leurs, souvent dans les conditions inhumaines. Elle les rend leurs dignités et nous donne l’occasion de les signifier tout notre soutien et solidarité».

Quant au Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, il dira que cette communion de prière des cœurs et des pensées n’est guère surprenante, car c’est la manifestation de l’excellence et de la solidité des liens de tous ordres qui unissent nos deux pays et nos deux frères, ainsi que leur attachement commun aux valeurs universelles de justice, de liberté, de dignité et de paix.

« Il y a 28 ans, votre pays fût plongé dans les ténèbres de l’horreur. La terre africaine du Rwanda s’abreuva du sang de ses enfants innocents, du fait de l’intolérance, de la folie meurtrière d’une idéologie génocidaire savamment orchestrée, et du mutisme de la communauté internationale » a rappelé Choguel Kokalla Maïga lors de son allocution.

« Pour nous Maliens, le Rwanda est un exemple édifiant de ce que l’Afrique est capable de faire lorsqu’elle se dote d’un leadership visionnaire : un exemple de résilience capable de panser ses plaies et de guérir du traumatisme. Un exemple de renaissance nationale et un exemple de vision stratégique pour l’émergence » a témoigné le Chef du Gouvernement.

«En ces temps douloureux que nous partageons, je garde une partie pieuse pour les survivants de cette tragédie, par cette même occasion je voudrais vous priez de bien vouloir, SE l’Ambassadeur, transmettre au Président Paul Kagamé, le message de solidarité et de compassion du Président de la Transition Colonel Assimi Goïta, qui lui renouvelle ses salutations fraternelles ainsi que ses sentiments de haute estime», a déclaré Dr Choguel Kokalla Maïga.

Les temps forts de cette cérémonie ont été marqués par la projection d’un film sur la cérémonie nationale à Kigali le 7 avril dernier à Kigali, marqué par un dépôt d’une gerbe de fleur par le Président Kagamé et une chanson en mémoire aux victimes du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 ; le témoignage de Mme Monique Usanase, rescapée de génocide ; l’allumage de la flamme du souvenir et la lecture de 28 messages de la 28ème commémoration par des jeunes de la communauté rwandaise au Mali.

Kadi DIALLO

ÉchosMédias

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %