0 0
Read Time:3 Minute, 54 Second

colonel Assimi Goïta, s’est adressé aux maliens dans un discours diffusé à la chaîne nationale dans lequel il a place ce 62è anniversaire sous le signe de l’«Union dans la Souveraineté retrouvée.»

Il y a 62 ans jour pour jour, l’ancienne puissance coloniale proclamait l’indépendance de la République du Mali. Aujourd’hui, malgré les menaces terroristes et les velléités séparatistes qui pèsent sur l’unité du pays, le Président de transition, le Colonel Assimi Goïta, croit à une souveraineté retrouvée dans l’union. « Il y a soixante-deux ans que les pères fondateurs du Mali célébraient, en communion avec le peuple, l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale. …chaque Malienne et Malien doit accorder la plus haute importance, car c’est le jour du Souvenir de notre dignité retrouvée après une longue période de domination coloniale. C’est pour cette raison que nous plaçons ce 62e anniversaire sous le signe de l’ « Union dans la Souveraineté retrouvée », a déclaré le chef de l’Etat sur les antennes de l’ORTM. La célébration de l’indépendance du Mali marquée par plusieurs défis liés aux sanctions diplomatiques, l’inflation et les problèmes sécuritaires et économiques auxquels les autorités maliennes tentent d’appeler le peuple à la résilience.

« Ces sanctions, conjuguées avec d’autres facteurs, ont occasionné une augmentation du coût de la vie qui a affecté l’ensemble de la population. Il est heureux que nous ayons tous pris conscience du fait que c’était le prix à payer pour atteindre nos objectifs à moyen et à long terme», constate le colonel Assimi Goïta, qui affiche son optimisme en cette « phase décisive de l’histoire du Mali ». A ce sujet, l’homme fort de la transition malienne d’appeler ses compatriotes à la résistance. « Ce n’est donc pas le moment de succomber aux démons de la division, malgré les actions de manipulation et les campagnes médiatiques mensongères à but subversif, visant à saper le moral de nos vaillants soldats et à créer la confusion au sein de notre peuple », a-t-il exhorté, rappelant toujours aux Maliens que l’union leur a toujours permis de triompher sur l’adversité.

« Plus que jamais, le Mali entend retrouver la place qui lui revient dans le concert des nations », a insisté le Chef de l’Etat de Transition qui a loué les actions de la diplomatie malienne qui, de manière courageuse et professionnelle, selon lui, porte la voix du Mali partout où cela se doit.

Dans son discours, le colonel Assimi Goïta a rendu hommage aux Officiers, Sous-officiers et militaires du rang en leur promettant la poursuite du combat jusqu’à la libération totale du Mali. Pour atteindre tous les objectifs militaires, a-t-il dit, « le Gouvernement a acquis et mis à la disposition de nos forces armées des équipements de dernière génération ». Il s’agit notamment, selon toujours lui, de véhicules tactiques, d’engins blindés, de camions logistiques, d’ambulances, d’armes individuelles et collectives, mais aussi des vecteurs aériens. « Nous remercions les partenaires qui accompagnent notre pays dans la lutte contre les groupes armés terroristes et pour la restauration d’un État démocratique », a ajouté le colonel Goïta sans portant citer nommément ces partenaires.

« Un appel pressant à la jeunesse malienne »

Sur le plan électoral, il a rassuré de la poursuite de l’œuvre de refondation de l’État initiée sur la base des recommandations des Assises nationales de la Refondation. D’ores et déjà, le Président de la transition malienne salue l’adoption d’une nouvelle loi électorale et l’élaboration d’une nouvelle Constitution qui, selon lui, permettront de doter le Mali d’institutions démocratiques stables. Toujours dans ce discours à l’allure politique, il a lancé un appel pressant à la jeunesse malienne dont le rôle a toujours été décisif dans la vie publique. « Cette Transition est aussi la sienne. C’est la raison pour laquelle elle ne doit nullement être en marge du processus de refondation de notre pays », a-t-il appelé.

Lequel est revenu sur les efforts que le gouvernement de transition est entrain déployer pour pallier aux besoins énergétiques. A l’en croire, ces efforts destinés à assurer la couverture des besoins en énergie électrique des populations et des activités socioéconomiques du Mali se sont poursuivis à travers le renforcement des capacités de production hydroélectrique et thermique. « La mise en œuvre des projets et activités annoncés permet de projeter le taux national d’électrification à 55 % à la fin de l’année contre 53 % en 2021, l’ambition étant fixée à 58% pour 2023 », a annoncé le colonel Assimi Goïta.

Siaka DIAMOUTENE

Source : Maliweb.net

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %