Aliou Boubacar Diallo, né le 18 novembre 1959 à kayes, est un homme d’affaires et un homme politique, il est le vice-président du conseil de surveillance de Gold Pearl AG, il a une maîtrise en économie et gestion financière à l’Université de Picardie en France.

En effet, en 2012, alors que la moitié du pays était occupée par des groupes affiliés à Al-Qaida et une offensive menace Bamako, Aliou Boubacar Diallo lance la fondation Maliba ( ce qui veut dire grand Mali en Bambara).

Aliou Boubacar Diallo définit la Fondation Maliba comme un « cordon ombilical » pour démontrer la solidarité du Mali aux populations des zones affectés par la guerre.

En janvier 2013, il a créé l’Alliance Démocratique pour la Paix-Mali (ADP-Maliba), un parti politique qui se donne pour la mission de « renouveler la politique malienne » par « la construction d’un Mali démocratique et prospère par l’économie sociale de marché, ce qui signifie que l’État garantit la liberté des activités économiques tout en créant un équilibre social ».

ADP-Maliba est la troisième force politique parlementaire avec huit députés élus (élection législative précédente) à l’Assemblée Nationale.

Le 11 mars 2018, Aliou Boubacar Diallo annonce qu’il se présente à l’élection présidentielle de 2018, sous les couleurs de son parti, l’ADP-Maliba, soutenu par plusieurs dignitaire musulmans, il obtient alors 8,03℅ des voix au premier tour, arrivant en troisième position.

À la lumière de nos propos, Aliou Boubacar Diallo est un candidat potentiel pour la prochaine élection présidentielle à travers l’implantation de son parti politique dans l’ensemble du Mali, ses différents parcours et ses expériences.

Aliou Boubacar Diallo serait-il le futur président du Mali pour la prochaine élection présidentielle ?

Drissa Adama Konaté

Source: Hérisson Déchaîné

Laisser un commentaire