Arrivée à la tête de l’Agence nationale de développement des biocarburants (Anadeb) à la suite de l’alerté du personnel de l’Agence aux différents ministres de l’Energie et de l’Eau sur la situation difficile que la structure traverse, M. Abdoulaye Kaya s’est illustré dans l’innovation. Une attitude qui a bénéficié de l’accompagnent de son personnel et partenaires.

Faire changer le visage de l’Agence nationale de développement des biocarburants, l’accessibilité aux bioénergies et l’acceptabilité des bioénergies en terme d’usage, c’était le pari noble du DG M. Kaya.

En si peu de temps, il a pour obtenir des résultats et surtout la confiance des partenaires. Un mangement qui est soutenu par son personnel dévoué et constamment à la tâche.

En bon chef d’agence, le directeur général a instauré plusieurs innovations qui ont fait de l’Anadeb, une agence de biocarburant par excellence. La satisfaction des doléances de ses producteurs, clients figurent en bonne place dans les objectifs et ambitions de l’Anadeb sous la houlette de son DG en bonne intelligence avec le Conseil d’administration. Résultats : des nombreux acquis visibles et qui se renforcent chaque jour. Le leadership Abdoulaye Kaya, c’est également l’effectivité de la mobilisation des fonds avec l’aide PTF, pour financer des projets et programmes et aussi créer une ressource propre, entre autres.

À moins de six mois seulement, le directeur Abdoulaye Kaya a tiré l’Anadeb vers le haut et attend faire briller une structure qui a toute sa place dans le développement du pays. Des séries d’actions qui corroborent que l’Anadeb se hisse chaque jour vers le progrès et confirment en même temps le management du directeur générale M. Abdoulaye Kaya. Bientôt une station de biocarburant à l’Anadeb.

Mahfila COULIBALY

ÉchosMédias

Laisser un commentaire