0 0
Read Time:2 Minute, 57 Second

Le samedi 24 septembre 2022, les ingénieurs et les techniciens biomédicaux se sont retrouvés dans la salle de staff du département de la Gynéco-obsétrique du CHU Gabriel Touré pour leur Assemblée générale constitutive.

Venus de toutes les régions du Mali pour travailler sur les textes y afférents, ces agents de santé ont finalement mis en place un bureau au nom de l’ensemble du personnel de la maintenance biomédical.

Considérés comme les « grands ouvriers « du système de santé, les maintenanciers ont démontré à cette grande rencontre leur synergie et leur volonté à faire bouger les lignes dans leur domaine respectif.

Pour la réussite de cette assemblée générale constitutive, un travail de titans a été abattu par les membres du cadre de réflexion dirigé par Drissa Samaké, chef de service maintenance de l’hôpital du Mali.

Il a été appuyé par des personnes ressources. Le fruit de ce cadre de réflexion a été présenté aux participants par Aliou Coulibaly, ingénieur biomédical non moins chef de service de l’hôpital Sominé Dolo de Mopti.

Après lecture du document rédigé, quelques amendements ont y été apportés avant son adoption par acclamation.

Le coordinateur du cadre de concertation, Mr Samaké , a dans son allocution remercié les efforts consentis qui ont permis de remettre sur rail cette association.

Il ensuite loué les efforts des doyens et singulièrement l’implication personnel de Tidiane Dieffaga, chef de Département de la maintenance du CHU Gabriel Touré, qui n’a ménagé aucun effort pour la réussite de la dite Assemblée Générale.

Il a aussi exhorté les participants à plus d’engagement et à accorder beaucoup d’intérêt à la profession pour la réussite complète de la mission assignée.

Au cours de la plénière, chaque intervenant a souligné la nécessité d’avoir une équipe soudée et prête pour donner plus de visibilité aux actions des maintenanciers.

En outre, des conseils ont été prodigués par les doyens d’âge.

A la fin des travaux, un bureau de 21 membres a été mis en place pour agir au nom de l’association des ingénieurs et techniciens biomédicaux et de maintenance hospitalière du Mali pour une durée de trois ans.

Ce bureau est présidé par Aldjouma Kelly. Le poste de vice-président a été confié à Tidiani Dieffaga. Ils sont tous deux ingénieurs biomédicaux.
Le Président de l’association a d’abord remercié l’ensemble des participants à cette cérémonie, avant de saluer les efforts remarquables du cadre de réflexion pour avoir fourni un document riche.

Il a aussi parlé du contexte actuel du pays marqué par une forte rareté de ressources financières et humaines. Malgré toutes ces difficultés, les défis doivent être relevés pour le grand bonheur des patients, a soutenu le président.

A ce titre, il a fixé les axes prioritaires qui s’articule autour de la
Reconnaissance et la valorisation du métier d’acteur biomédical et maintenance hospitalière, la défense des intérêts professionnels, la recherche des partenaires techniques et financiers pour le renforcement de compétences des ressources humaines biomédicales et maintenance hospitalière, la rédaction d’un cahier de doléances des ingénieurs et techniciens biomédicaux du privé et du public, la veille technologique, le partage d’expériences…

Il a surtout souligné la nécessité du partenariat public-privé. Le contexte sanitaire actuel exige une attention particulière et soutenue de la communauté biomédicale et maintenance hospitalière, en raison de sa complexité et son impact sur la qualité des services.

Avant de clore son intervention, il a exhorté une fois de plus ses pairs à l’union sacrée pour relever les défis de l’ère. La cérémonie sobre organisée à cet effet avait tout son sens.

Le service de communication/Hôpital Gabriel Touré

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %