0 0
Read Time:2 Minute, 24 Second
  1. Le président du Conseil d’administration de l’Anadeb, Guichma Ag Hakaily, a présidé le 13 janvier 2022, l’ouverture des travaux de la 16e session ordinaire du conseil d’administration de l’Agence nationale de développement des biocarburants (Anadeb), en présence du conseiller technique du ministère des Mines, Famakan Kamissoko, du directeur général de l’Anadeb, Abdoulaye Kaya et des administrateurs.

L’ordre du jour porte sur l’examen du procès-verbal de la 15e, de l’état de mise en œuvre des recommandations, le rapport d’activités 2021 et le programme 2022 de l’Agence, le règlement intérieur, le cadre organique et le code d’éthique et de déontologie de l’Agence.

A l’ouverture, le PCA de l’Anadeb a rappelé que cette session se tient dans un contexte difficile pour notre pays. Et d’ajouter que cette situation nous impose de nouvelle stratégies, c’est pourquoi l’Anadeb s’est engagée dans une dynamique d’élargir sa mission des biocarburants vers les bioénergies.

M. Hakaily a annoncé que cette transition à la bioénergie permettra d’avoir une vision globale de la valorisation énergétique de la biomasse et d’aller vers la mise en œuvre du Programme de développement des bioénergies élaboré en 2021 par la direction de l’Anadeb.

Le PCA a invité les administrateurs à un examen sans complaisance de ces documents et de formuler des recommandations pertinentes qui orienteront les décisions de la direction générale de l’Anadeb.

Pour le directeur général de l’Anadeb, l’Agence joue un rôle important dans le développement économique et social à travers la création d’emploi et de richesse, la réduction de la pauvreté et l’indépendance énergétique. M. Kaya a rappelé quelques résultats de l’Anadeb en 2021.

Il s’agit de l’amélioration de la visibilité de l’Anadeb auprès des partenaires et du grand public par la réalisation des activités de communication, l’achèvement du bâtiment administratif de la direction générale, la relance des activités du laboratoire de bioénergie, la poursuite du chantier de la zone d’activités électrifiées de Ouaramadiana, le renforcement du partenariat entre l’Anadeb et les partenaires techniques et financiers, le lancement du réchaud à bioéthanol développé par l’entreprise Katéné-Kadji…

« Nos actions seront désormais orientées vers une plus grande production de l’énergie verte (bioénergie), contribuant de façon significative au développement socio-économique et environnemental du Mali par la réduction de la facture énergétique et la coupe abusive des bois à des fins énergétiques et la gestion des déchets des minicipalités », a-t-il annoncé.

Et d’ajouter que les activités proposées pour l’année 2022 sont assorties de notre Programme de développement des bioénergies qui coûteront 18.256.770.000 F CFA. Pour le directeur général Kaya, l’année 2022 sera pour l’Anadeb une année de confirmation et de renforcement des actions.

Mahfila COULIBALY

ÉchosMédias

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %