1 0
Read Time:2 Minute, 55 Second

M. Hamidou Traoré, représentant du Maire de la commune 5 du District de Bamako a présidé la cérémonie de lancement du camp de formation des pionniers Cheick Sala Sacko. C’était hier samedi 17 septembre 2022, à l’Ecole fondamentale du Quartier-Mali, en présence de la directrice régionale de la Jeunesse, Mme Ouattara Djénébou Koné ; du Coordinateur du Scoot musulman, M. Mohamed Kéita ; du directeur du Centre National pour la Promotion du Volontariat (CNPV) ; du Commissaire général de l’Association des Pionniers du Mali(APM) ; des membres de la famille Sacko ; entre autres.

Cette initiative prévue du 15 au 25 septembre 2022, rentre dans le cadre de la semaine de la réconciliation. Elle a réuni 195 jeunes pionniers âgés de 8 à 25 ans sont venus de toutes les communes du District de Bamako, pour devenir des citoyens responsables.

Au cours de son intervention, le Directeur du Camp des Pionniers Cheick Sala Sacko, M. Daouda Traoré a indiqué que l’éducation donnée aux jeunes au sein de l’Association des Pionniers du Mali (APM) vise à leur faire acquérir les qualités définies dans la loi du pionnier, qui feront d’eux des citoyens responsables, conscients de leurs droits et devoirs envers les parents, la nation et l’humanité.

Selon lui, les cours pratiques et théoriques attendus dans cette formation sont : « la citoyenneté, le civisme, la définition de l’Etat, la patrie, les symboles de l’Etat (l’hymne, le drapeau, la devise, entre autres). Les institutions de la République, le sceau et les armoiries.

Les différents services de sécurité de l’Etat et le secourisme, la vie associative, la discipline, les techniques pionnières, la présentation de LAMP, le texte.

C’est par la capacité de sa personne dans le mouvement pionnier au Mali que ce présent camp des pionniers lui a été confié Parmi ces jeunes, il y a trois qualités qui sont : les minimes, les moyens ou cadets et les guides ou grands qui doivent être des cadres.

La directrice régionale de la jeunesse du District de Bamako, Mme Ouattara Djénébou Koné a magnifié le Mouvement Patriotique et Citoyen qui caractérise l’Association des Pionniers du Mali.

Avant de réitérer sa disponibilité à œuvrer ensemble avec l’APM dans un élan de franche collaboration, pour une meilleure construction du civisme et de la citoyenneté dans le District de Bamako. Elle a félicité et remercié les initiateurs

En parlant d’exemplarité des pionniers, feu Cheick Sala Sacko en était un : patriote charismatique, rassembleur de la jeunesse, il a su harmoniser les activités socio-éducatives, artistiques, sportives et culturelles à la citoyenneté. Il demeure à la jeunesse, un Bâtisseur modèle.

En raison de ces référentiels, standards aux politiques publiques et sectorielles transversales, elle a exhorté la jeunesse pionnière et plurielle dans un élan de fraternité réconciliée à promouvoir le partenariat jeune dans l’animation de la vie associative au nom de la cohésion sociale.

Au cours de son discours de lancement M. Hamidou Traoré, a au nom du maire de la commune 5 M. Amadou Ouattara exprimé toute sa satisfaction et a avancé que la mairie ne ménagera aucun effort pour accompagner cette initiative.
A l’en croire, Cheick Sala Sacko a été un modèle de pionnier, que la commune 5 regrette toujours d’avoir perdu, ainsi l’espoir est compté sur la nouvelle génération.

Avant de demander à la directrice Mme Ouattara Djénébou Koné de s’impliquer à leur côté des collectivités pour que le mouvement pionnier puisse revivre au Mali.

AIssetou Cissé

ÉchosMédias

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %