Relevant des recommandations du dialogue national inclusif, la mise en place de l’organe unique de gestion des élections s’étend initialement à l’horizon 2023. Alors que le calendrier des élections est connu, la problématique revient avec des obstacles non négligeable.

D’abord, compte tenu de l’urgence et du respect du calendrier électoral qui est un impératif pour les autorités de la transition, tout laisse croire que la mise en place de l’organe unique est impossible.Rappelons que l’actuel système d’organisation des élections a vu le jour en 1997 du fait de l’échec de la CENI qui fut autrefois un organe unique avec tous les pouvoirs sur un processus électoral malien.

L’horizon pour la mise en œuvre des résolutions du DNI est l’année 2023. Le délai était imparti en fonction des engagements tenus par le régime IBK.

Il serait donc difficile voire impossible après les soubresauts nés des événements du 18 Août de vouloir imputer à la transition dans une course contre la montre, les engagements du régime déchu.

Il faut dire qu’au delà des urgences du moment la mise en place d’un organe unique nécessite beaucoup de temps d’études et d’investissement.

Tout un arsenal qui ne peut être dans le respect du calendrier actuel.

Yacouba HAIDARA

Laisser un commentaire