0 0
Read Time:3 Minute, 8 Second

Le Comité syndical de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) de l’ORTM serait dans la dynamique d’empêcher l’existence d’un autre Comité syndical issu d’une autre grande Centrale syndicale. C’est ce qui a été dénoncé par les militants de la Confédération Malienne du Travail (CMT). C’était à la faveur d’un point de presse, animé le lundi 23 Mai 2022 à la Pyramide de Souvenir par Youssouf Diakité, Secrétaire Général dudit Comité CMT-ORTM, et Djibril Diallo, représentant du bureau national de la même Confédération Syndicale, en présence des représentants du Ministère du Travail, de la Fonction Publique et du Dialogue Social, de l’AMSUNEM, et de plusieurs autres invités.

Confirmant cette information d’obstruction à la liberté syndicale à l’ORTM, Youssouf Diakité a rappelé ceci : « A l’occasion de la fête du Travail que nous avons dû plusieurs fois reporter eu égard à des soubresauts internes, et l’activité qui nous réunit aujourd’hui a été délocalisée sur demande des autorités pour, disent-elles, éviter un affrontement proposé par certains camarades qui ont improvisé une activité à la même heure et au même lieu selon les informations de la direction de l’ORTM« .

« Le Comité CMT-ORTM fidèle à ses idéaux de paix et fort du soutien et de la sagesse de sa centrale a décidé en toute responsabilité de délocaliser l’activité, pour éviter d’être comme dans la jungle, se proposant de faire le syndicalisme autrement« , a-t-il indiqué.

Selon le Secrétaire Général du Comité CMT-ORTM, la fête du travail devrait être l’occasion pour chaque syndicaliste d’avoir une pensée profonde pour les premiers ouvriers en 1882 à la conquête de la diminution du temps de travail et le bien-être général des travailleurs d’alors qui se perpétue jusqu’à nous.
« C’est pourquoi, notre Comité CMT-ORTM se propose de s’engager dans une action scientifique d’écriture des 62 ans de l’histoire syndicale du Mali et d’en écrire les 62 pages dont les auteurs et les articulations de l’ouvrage seront présentés à travers un dîner de presse, prévu à l’ORTM le lundi 30 Mai 2022 », a annoncé M. Diakité.

Pour le représentant du bureau national de la CMT, Djibril Diallo, l’objectif de ce café de presse est d’informer, former et de sensibiliser les militants sur le syndicalisme au Mali. Il a précisé que le syndicalisme est libre et n’accepte pas la violence. Du coup, M. Diallo a dénoncé le fait que certains camarades de l’ORTM ont tenté de perturber les actions de la CMT à l’occasion de la fête de Travail.

Tout en appréciant la sagesse de ses camarades de la CMT qui a pris le dessus de l’esprit de la violence.
Djibril Diallo a rassuré que la CMT a banni la violence. Avant de déplorer la déchirure entre les membres de la CMT-ORTM et les autres camarades.

Il n’a pas manqué de pointer du doigt les responsables du Comité syndical de l’UNTM-ORTM qui ne souhaitent pas voir un autre comité syndical créé au sein de l’institution de l’ORTM.

Raison pour laquelle, il a aussi invité le département, les responsables de l’ORTM, à prendre leur responsabilité, donc, toutes les dispositions nécessaires, pour qu’il n’y ait pas d’affrontement le 30 Mai prochain.

Le représentant de l’AMSUNEM, abordant dans le même sens, a laissé entendre que la diversité syndicaliste est une grandeur qu’il faut accepter. Et de dire que l’ORTM est un segment très important aujourd’hui au Mali.

C’est ainsi qu’il a lancé un appel à l’ensemble des travailleurs de l’ORTM à entretenir la paix et la stabilité.
Le représentant du Ministère du Travail a salué et a félicité le Comité CMT-ORTM pour avoir initié l’élaboration d’un ouvrage sur le syndicalisme au Mali de 1960 à nos jours. Selon lui, cela s’inscrit dans le cadre de l’apaisement du climat social.

Par B. DIARRA

ÉchosMédias

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %