Dans un communiqué rendu public ce mercredi 4 août 2021, la Mission d’Observation des Élections au Mali attire l’attention du gouvernement sur la faisabilité du chronogramme publié en avril 2021 à l’égard du discours tenu par le premier ministre sur l’organisation des élections c’était à la Maison de la Presse….

La MODELE, dans son souci de contribuer à la tenue d’élections crédibles, apaisées, transparentes et inclusives, attire l’attention sur les incohérences, dans le plan d’Action du Gouvernement (PAG) des attributions des acteurs institutionnels impliqués dans l’organisation et la gestion du processus électoral.

Il en est de même de l’organe unique de gestion des élections dont la création et les attributions ne sont pas clairement définies.

À ce sujet, la MODELE rappelle que, suivant l’article 2 du protocole additionnel de la CEDEAO : aucune reforme substantielle de la loi électorale ne doit intervenir dans les six mois précédant les élections, sans le consentement d’une large majorité des acteurs politiques.

Au vu de tous ces constats, la MODELE MALI recommande aux autorités de la transition :Qu’un chronogramme clair, precis et réaliste soit publié, pour définir la période des réformes et celle des élections nécessaires de fin de transition ; les rôles des acteurs institutionnels et de l’organe unique de gestion des élections soient clairement définis et largement partagés ; Que la publication en ligne des résultats des scrutins par centres et bureaux de vote au fur et à mesure de la proclamation des résultats, soit intégrée dans la loi électorale.

Elle permet, entre autres, d’éviter les conflits et le tripatouillage des résultats pendant la remontée et la centralisation des résultats ; contribuant à la transparence et à la crédibilité des élections.

T. DOUMBIA

ÉchosMédias

Laisser un commentaire