0 0
Read Time:3 Minute, 20 Second

L’insécurité routière, qui touche l’ensemble des couches sociales, a pris des proportions inquiétantes, devenant une préoccupation majeure aussi bien pour les usagers et riverains de la route que pour les pouvoirs publics en charge de la gestion de la sécurité routière. Il a été recensé en 2020 près de 1 587 cas d’accident de la route qui ont fait 1 730 blessés et 67 tués dont 1 sur 5 sont des piétons.

C’est dans cette dynamique, s’inscrit le choix du thème de cette dix-septième 17eme édition intitulé « La sécurité du piéton dans la circulation routière » qui a été lancé le lundi 6 décembre sur la place du Centenaire sous la houlette du ministre des transports et des infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, en présence des membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, représentants des institutions, organisations de la société civile, autorités religieuses et traditionnelles.

La Semaine nationale de la sécurité routière, qui vient d’être lancé seras ponctuée d’activités de sensibilisations et formations des populations sur le changement de comportement, et se poursuivra jusqu’au12 décembre 2021.

L’objectif est d’informer et de sensibiliser le grand public sur les risques liés à la vitesse excessive et à la protection des piétons sur la route ; former des élus locaux et agents techniques des collectivités sur les limitations de vitesse dictées par le Code de la route en particulier et leurs rôles dans la gestion de la sécurité routière ; sensibiliser à la traversée de la route les usagers et élèves du fondamental dont les établissements jouxtent les voies publiques ; carrefours, points de commerce, lieux de travail et de culte, à la limitation de la vitesse et à la priorisation des piétons ; inciter les piétons de la route à emprunter les passerelles et les passages piétons là où ils existent.

Selon le ministre des transports et des infrastructures, les impacts négatifs des accidents de circulation routière sur la population et l’économie du pays, ont amené le Gouvernement de la République du Mali à instituer, depuis 2002, la Semaine nationale de la sécurité routière.

C’est dans cette politique, « la Stratégie nationale de sécurité routière 2021-2030 et son plan d’actions 2021-2025, adoptés en Conseil des Ministres le 27 janvier dernier, mettent l’accent sur la promotion d’infrastructures adaptées en milieu urbain et interurbain pour toutes les catégories d’usagers, en particulier pour le groupe d’usagers vulnérables, dont les piétons ».

C’est pourquoi, l’Axe n° 2 de la Stratégie nationale de la sécurité routière 2021-2030, consacré à la sécurité de piétons, nous indique que la marche piétonne est le deuxième mode de déplacement le plus utilisé par toutes les tranches d’âge a souligné le ministre.

« Convaincu que la lutte contre l’insécurité routière relève certes de la responsabilité de l’Etat central mais elle implique l’ensemble des acteurs dont les collectivités territoriales de Régions, de Cercles et de Communes, car les élus locaux occupent une place primordiale dans la gestion de la sécurité routière » a interpellé le ministre Mme Dembélé Madina Sissoko.

Le ministre du transport et des infrastructures, a formuler le vœu ardent, qu’à la fin de la Semaine nationale de la sécurité routière, le grand public soit informé et sensibilisé aux risques inhérents à la vitesse excessive et à la protection des piétons sur la route, singulièrement les personnes vulnérables.

« La sécurité routière est l’affaire de tous, à cet effet, le ministre a lancé un appel pressant à l’ensemble des autorités administratives et politiques, aux leaders religieux, aux légitimités coutumières et aux responsables d’associations, pour contribuer activement à la réussite de la campagne de sensibilisation. La 17e édition de la Semaine nationale de la sécurité routière offre l’opportunité, pour les acteurs, de poser des actes concrets sur toute l’étendue du territoire national.

Ainsi, les représentants partenaires techniques et sociaux constitués des leaders ont témoignés et assurer de leur accompagnement pour l’atteinte des objectifs.

Alassane Cissé

ÉchosMédias

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %